Communiqué de presse

Un an après les inondations —  Sommes-nous préparés ?

Le 20 juin 2013, de sévères inondations ont dévasté les terres et les vies des résidents de High River, en Alberta. Les crues se sont produites presque sans préavis et de nombreuses personnes se sont rapidement retrouvées sans domicile, devant être déplacées pendant de longues périodes et manquant du nécessaire. La collectivité et les églises ont contribué à alléger une partie de leur fardeau; cependant, certains biens et trésors personnels ne seront jamais recouvrés.

En tant qu'intervenant, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a fourni du matériel – dont plus de 1 000 trousses d’hygiène et de nourriture assemblées par des membres de l’Église à Lethbridge – et de la main-d’œuvre pour venir en aide aux victimes touchées par les inondations. Chargés de trousses de nettoyage, de génératrices, de vêtements de protection, de pompes, de respirateurs et d’outils, des camions se sont rendus jusqu’à High River, à environ 2 h de route. L’Église a également  fait des dons de nourriture et d’eau.

Une équipe chevronnée d’intervention en situation d’urgence a supervisé jusqu’à 1 350 bénévoles des Mains serviables mormones qui répondaient quotidiennement aux besoins particuliers des familles. Cette année, des bénévoles des Mains serviables se sont déjà mis au travail pour aider les résidents à des travaux de réfection et d’aménagement paysager.

Melanie Collison, une résidente de High River, déclare : « Il y a près d’un an, on a beaucoup parlé des Mains serviables mormones qui ont fait un travail formidable à High River après les inondations. L’attention qui leur avait été accordée a diminué depuis, mais l’aide des Saints des Derniers Jours de la région se poursuit et je l’apprécie grandement ».

L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours dispose d’un réseau efficace de dirigeants et de travailleurs bénévoles disponibles pour aider les collectivités lors de catastrophes. Les magasins de l’évêque de l’Église sont prêts à réagir en cas de sinistre en faisant ample provision d’équipement, d’eau, de trousses d’hygiène et de nourriture qui peuvent être distribués à ceux qui sont dans le besoin lorsque les dirigeants locaux de l’Église en font la demande. Toutes les assemblées de l’Église ont un plan de préparation en cas d’urgence incluant des communications avec les dirigeants de la collectivité en situation d’urgence.

Cam Murray, le directeur régional du Magasin de l’évêque à Lethbridge, en Alberta, explique que la pratique de l’Église est de travailler en collaboration avec les ressources de la collectivité lorsque se produit une situation d’urgence comme celle des inondations de High River en 2013. « Un grand nombre d’excellentes organisations étaient sur place pour intervenir lors de la crise », dit Cam Murray. « Nombre de collectivités et d’organismes nationaux se sont donné la main pour une bonne cause. Les catastrophes naturelles font souvent ressortir le meilleur des gens. »

Il ajoute aussi que lorsque l’Église intervient en situation d’urgence, « Nous agissons toujours sous la direction des autorités civiles. Bien que nos dirigeants locaux de prêtrise supervisent nos membres, nous utilisons cette main-d’œuvre pour travailler conjointement avec les autorités locales ».

Même douze mois après la catastrophe de High River en 2013, avec la neige abondante accumulée dans les montagnes et les pluies chaudes, il y a toujours la menace d’une montée rapide des eaux de crues. Tenant compte des leçons de l’année dernière, les préparatifs d’urgence comprennent plusieurs scénarios de sinistres.

« L’expérience est un bon maître », déclare Cam Murray. « Bien qu’on ne puisse jamais se préparer adéquatement pour un désastre, il est possible de prévoir et de gérer les besoins à mesure qu’ils se présentent. Espérez le meilleur et préparez-vous au pire. »

Que d’autres inondations se produisent ou non, la planification et la préparation se poursuivent. « En tant qu’individus et en tant que familles, nous nous préparons à pourvoir à nos besoins comme si une catastrophe se produisait, explique Justin Price, le spécialiste des communications en situation d’urgence du magasin de l’évêque à Vancouver, en Colombie-Britannique. « De façon générale, pour être préparés, nous devons avoir une trousse d’urgence de 72 heures dans chaque foyer. » M. Price conseille aux familles d’être prévoyantes : « En zones inondables, préparez-vous en mettant vos objets de valeur au-dessus du niveau possible d’inondation ».

Sur le site providentliving.org (en anglais), l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours donne des conseils à tous les membres de la collectivité sur la façon de se préparer à la vie de tous les jours, à la maison comme au travail, à des situations d’urgence, à la façon de dresser un budget et à subvenir à d’autres besoins.

 

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.