Communiqué de presse
Nous n’avons pas à nous ressembler pour nous aimer les uns les autres, a dit le prophète au Congrès de la NAACP
Le président Nelson a prononcé un discours au 110e congrès annuel de l’organisation à Détroit Le président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a rappelé à ceux qui s’étaient rassemblés pour le 110e congrès national annuel de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP – Association nationale pour l’avancement des personnes de couleur), dimanche à Détroit, que les différences ne doivent pas saper l’humanité commune de la société. « Nous sommes tous liés les uns aux autres, et Dieu nous a donné la responsabilité d’améliorer la vie de ceux qui nous entourent », a dit le président Russell M. Nelson lors de son allocution de neuf minutes durant la soirée. « Il n’est pas nécessaire que nous soyons pareils ou que nous ayons la même apparence pour nous aimer les uns les autres. Nous n’avons même pas à être d’accord pour nous aimer. Si nous avons espoir de faire nôtres la bonne volonté et le sentiment d’humanité auxquels nous aspirons, cela doit commencer en chacun de nous, une personne à la fois. » Lire une transcription complète de l’allocution du président Nelson [en anglais]. Nous sommes tous liés les uns aux autres, et Dieu nous a donné la responsabilité d’améliorer la vie de ceux qui nous entourent. – Le président Nelson Durant les dix-huit derniers mois, la Première Présidence a fait de son partenariat avec la NAACP une priorité. Les groupes se sont réunis plusieurs fois pour poursuivre les efforts communs en matière d'éducation à Chicago et à San Francisco, et les projets en matière d'emploi à Houston et à Charlotte. Ils ont adapté la documentation et les programmes des services de l'autonomie de l'Église pour ce projet. Les deux organisations se sont aussi réunies sur Temple Square en mai dernier pour appeler tous les peuples, organisations et gouvernements à travailler ensemble pour faire preuve de plus de courtoisie et d'harmonie raciale. En juillet dernier, Elder Jack N. Gerard, des Soixante-dix, a fait une allocution lors du 109e congrès annuel de la NAACP, à San Antonio, au Texas.  « Je prie pour que nous puissions nous considérer davantage comme des amis proches », a conclu le président Nelson dimanche. « Puissions-nous aller de l’avant en faisant de notre mieux pour illustrer les deux grands commandements d’aimer Dieu et d’aimer chacun de ses enfants. Puissions-nous, tous ensemble, nous efforcer de soutenir partout nos frères et sœurs, par tous les moyens dont nous disposons. Ce monde ne sera plus jamais le même. » Plus tôt cette année, l’Église a souligné l’engagement de la NAACP à promouvoir l’égalité et la justice dans la société. « Je suis honoré que l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours s’unisse à la NAACP pour faire progresser l’égalité et la justice pour tous », a dit le président et chef de la direction de la NAACP, Derrick Johnson. « Nous devons reconnaître et accepter l’importance d’entretenir des liens d’amitié avec tous ceux qui sensibilisent l’opinion de cette nation, et c’est ce que l’Église s’engage à faire. »  Outre ce projet commun avec la NAACP, l’Église vise à renforcer les individus et les familles afro-américains, grâce à la généalogie, en les aidant à découvrir leurs origines aussi loin que possible. L’Église a fait don de 2 $ millions de dollars à l’International African American Museum (IAAM – Musée international afro-américain) en février dernier. Ce musée devrait ouvrir ses portes en 2021 sur l’emplacement de l’ancien quai Gadsden, à Charleston, en Caroline du Sud. En décembre 2016, l’Église a remis une base de données indexée des registres historiques du Freedmen’s Bureau au Smithsonian National Museum of African American History and Culture (NMAAHC – Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine) à Washington D. C. Cette base de données renferme les renseignements généalogiques des Afro-Américains affranchis à la suite de la guerre de Sécession.  Depuis sa nomination à la présidence de l’Église en 2018, le prophète a clairement exposé, en paroles et en actions, son désir de tisser des liens avec tous les peuples, confessions, cultures et communautés.  « Seule la connaissance de la véritable paternité de Dieu peut nous permettre de mieux comprendre la véritable fraternité des hommes et la véritable solidarité des femmes », a déclaré le président Nelson lors d’une importante cérémonie soulignant la diversité et l’unité dans l’Église en 2018. « Cette compréhension instille en nous l’ardent désir d’établir des rapports de coopération plutôt que d’élever des murs de ségrégation. » Légendes : Vidéo Vidéo Le président Russell M. Nelson et son épouse, Wendy, accueillent des participants au 110e congrès national annuel de la NAACP à Détroit, le 21 juillet 2019.

Dernières nouvelles