Communiqué de presse

Les saints des derniers jours de l’Île-du-Prince-Édouard viennent en aide à ceux qui ont faim

Les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours du monde entier s’efforcent de réduire la pauvreté et la faim. Cette œuvre est accomplie par Latter-day Saint Charities (les œuvres caritatives des saints des derniers jours) à l’échelle mondiale, par les magasins de l’évêque au niveau régional et par les membres individuels et les unités à l’échelon local. Les saints des derniers jours cherchent diligemment à mettre un terme à la souffrance et à « fortifie[r] les mains languissantes » (Doctrine et Alliances 81:5) en suivant le commandement de Jésus-Christ de nourrir les affamés, de donner à boire à ceux qui ont soif, de recueillir les étrangers, de vêtir ceux qui sont nus et d’aller vers les malades et les affligés.

 

Frank et Vivian Dourte de Gaspereaux, à l’Île-du-Prince-Édouard, mettent aussi la main à la pâte. L’année 2017 a été déterminante pour les Dourte : Frank a achevé son service en tant que président de branche de l’Église, et les pénibles traitements contre le cancer de Vivian ont pris fin. Ils ont donc cherché de nouvelles occasions de servir dans leur collectivité. Un ami leur a parlé de la banque alimentaire Southern Kings and Queens près de Montague, qui était sur le point de perdre ses gestionnaires bénévoles. En dépit des appels urgents dans les médias locaux, personne n’a été trouvé pour prendre la relève.

« Ce fut une révélation pour nous; c’était là où le Seigneur avait besoin de nous », a dit Frank.

Mise sur pied en 1988, la banque alimentaire Southern Kings and Queens assiste en moyenne 189 familles par mois, soit plus de 500 personnes. Chaque ménage reçoit l’équivalent de trois à cinq jours de nourriture et peut faire une demande tous les mois, ce dont se prévalent plusieurs familles. Diriger une banque alimentaire est une tâche d’envergure, et avec seulement un mois de formation donnée par les gestionnaires sortants, les Dourte ont dû y consacrer toute leur énergie.

« Nous avons rapidement réalisé à quel point il y avait plusieurs personnes dans notre petite collectivité qui faisaient face à l’insécurité alimentaire », a dit Vivian. « Nous sommes tellement reconnaissants de pouvoir les aider. »

Il n’est pas facile pour les Dourte de servir de cette manière. Frank souffre de problèmes persistants associés à la sclérose en plaques, et Vivian travaille à plein temps. Toutefois, ils attribuent leur succès à leur foi en Jésus-Christ et à une équipe dévouée de vingt bénévoles et missionnaires locaux de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, qui apportent leur aide une fois par semaine.

Un de nos bénévoles m’a dit récemment qu’il fait du bénévolat parce qu’il ressent que donner à quelqu’un de manière altruiste est à la fois enrichissant et satisfaisant. […] [Jésus-Christ] a dit : "pais mes brebis". Cela ne peut pas être plus littéral », a expliqué Vivian.

Des entreprises locales, des Églises et des membres de la collectivité ont répondu rapidement à l’appel des Dourte et ont fait des dons en nourriture et en argent pour garnir les tablettes de la banque alimentaire. La gestion de la banque alimentaire est vraiment un effort concerté de toute la collectivité, dirigée par deux humbles serviteurs de Dieu.

David Spragg, président du pieu de Saint John, au Nouveau-Brunswick, s’est exprimé ainsi : « Il y a tant de gens dans notre région qui vivent des temps difficiles et qui peinent à subsister. Les Dourte ont donné un excellent exemple [aux autres] en servant à la manière du Christ les gens de la région de Montague, et ils l’ont fait en ne pensant pas à leurs propres difficultés. Dans notre quête pour prendre soin de ceux qui sont dans le besoin, nous pouvons être reconnaissants des exemples déjà donnés. »

Les Dourte font de leur mieux pour servir Dieu en aidant leurs semblables. À la banque alimentaire Southern Kings and Queens, on mise sur le service chrétien et ceux qui ont faim sont nourris.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.