Communiqué de presse

L’Église se joint au mouvement collectif pour venir en aide aux réfugiés

Les réfugiés syriens arrivant en Nouvelle-Écosse, au Canada, vont bénéficier d’une aide considérable visant à préparer pour eux les dons de milliers d’articles ménagers, de vêtements, de meubles, d’articles de toilette et de fournitures scolaires. Le centre de dons de 100 000 pieds carrés du parc industriel de Bayers Lake à Halifax a été l’endroit où se sont portés volontaires une trentaine de membres de l’assemblée de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à Halifax pour faire le tri de dons le 19 février 2016.

Nathan Smith, un membre de l’Église d’Halifax, a remarqué récemment le centre pour les réfugiés. Il s’y est arrêté pour demander si le centre avait besoin d’aide. La réponse immédiate a été un « oui » retentissant! Grâce aux médias sociaux et à des listes de diffusion, un groupe de 30 parents, enfants, étudiants et missionnaires mormons a été organisé.

« C’est le groupe le plus nombreux, toute organisation confondue, qui ait fourni de l’aide », a dit Bob Price, un des coordinateurs du centre. « Ce sont d’excellents travailleurs. Ils nous ont permis d’obtenir une avance de deux semaines sur notre échéancier de distribution. Nous aimerions qu’ils reviennent. »

La Première Présidence de l’Église a publié une lettre en octobre 2015 encourageant les membres à apporter leur aide à ce qu’ils ont appelé la plus grande crise de réfugiés depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Le Canada s’est engagé à accueillir 25 000 réfugiés syriens. La Nouvelle-Écosse prévoit à elle seule recevoir environ 1 500 réfugiés. Diana Whalen, députée de Clayton Park West à l’Assemblée législative et ministre de la Justice de la Nouvelle-Écosse, a déclaré récemment à CBC News : « Nous voulons accueillir chaleureusement autant de réfugiés que possible. » (Syrian Refugee Donation Site at Old Rona Store Closing – en anglais)

Bill Hatter, le coordinateur provincial du Bureau de gestion des urgences, travaille au centre de dons du parc industriel de Bayers Lake depuis décembre 2015. « Il n’y a pas seulement des réfugiés provenant de la Syrie, mais aussi d’autres pays tels que l’Irak, le Congo et le Népal », explique-t-il.

Un père irakien qui était au centre afin de recevoir les biens dont il avait grandement besoin pour sa famille a exprimé sa gratitude envers tous ceux qui ont fait des dons. « Nous avons trouvé beaucoup de choses que nous pourrons utiliser cette année et l’année prochaine », dit-il grâce à la présence d’un interprète. (Les interprètes donnent aussi de leur temps en aidant les immigrants à faire leurs choix au centre.)

Les membres de l’Église qui ont participé à l’activité le 19 février ont exprimé leur appréciation sincère pour l’occasion de servir. Natasha Young en témoigne ainsi : « Cela nous rend plus humbles [quand nous voyons tout cela]. Cela nous fait apprécier les choses que nous avons. »

En ce qui concerne la crise des réfugiés syriens, Elder Russell M. Ballard, du Collège des douze apôtres, a dit récemment : « J’ai vu [des membres de l’Église] travaillant côte à côte avec de nouveaux compagnons de toutes les confessions et de toutes les nationalités pour soulager la souffrance de ceux qui ont été chassés de leur foyer et de leur pays. Je suis si reconnaissant du service dévoué de tous ceux qui se sont engagés à apporter du soulagement à ceux qui en ont le plus besoin. […] Ce dont nous sommes témoins est l’accomplissement de l’appel du Seigneur à tendre la main, à toucher et à bénir les vies des enfants de notre Père où qu’ils soient et quelle que soit leur situation; nous faisons ce que nous pouvons. » (Church, Governments, and Humanitarian Partners Aid Refugees in Europe – en anglais)

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.