Montréal accueille Elder et Sœur Renlund pour une rencontre historique des femmes

Montréal accueille Elder et Sœur Renlund pour une rencontre historique des femmes

Communiqué de presse

Le 17 novembre 2017, Elder Dale G. Renlund, du Collège des douze apôtres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, et son épouse, Ruth Lybbert Renlund, étaient les orateurs à une rencontre spéciale des femmes à Montréal. C’était la première fois qu’un apôtre de l’Église tenait une réunion régionale des femmes au Québec. Près de 800 femmes de partout au Québec et de la région d’Ottawa y ont assisté. Voici les commentaires de certaines des participantes sur cette rencontre historique.

Lindsay Luc, directrice des affaires publiques du pieu de Montréal (Québec) de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a déclaré : « J’ai beaucoup aimé la réunion des femmes. C’était réconfortant d’être entourée de centaines de femmes de différents milieux sociaux, culturels et économiques qui partageaient mes croyances et mon amour pour Jésus-Christ. C’était une rencontre tellement positive. J’ai aimé les remarques d’Elder Renlund sur la foi et l’espérance. J’ai trouvé la paix dans les idées de Sœur Renlund sur la façon de gérer harmonieusement et de manière réaliste les défis auxquels font face les femmes modernes. »

 

Ève Anabelle Saintonge, psychoéducatrice et mère de deux fillettes, a observé : « Sœur Renlund a prononcé des paroles stimulantes qui m’ont témoigné de l’importance de ma foi personnelle par des actes de dévouement et de culte quotidiens, privés et personnels. Elle a été un témoin pour moi que ma foi est importante et a une grande influence sur les autres. »

Nancy Landrigan, une étudiante à l’université, mère et grand-mère, a remarqué : « Les dernières années ont été très ardues, ce qui a représenté pour moi un lourd fardeau physiquement, spirituellement et émotionnellement. En venant à la réunion des femmes ce soir, je me sentais complètement vidée, sans rien à donner à qui que ce soit, moi inclus. Toutefois, après avoir entendu les paroles d’Elder et de Sœur Renlund, j’ai compris que je n’avais pas besoin de prendre sur moi tous ces fardeaux. Je peux les remettre au Christ pour qu’il allège ma charge et m’aide à la porter. Deux mots me viennent à l’esprit quand je pense à la réunion de ce soir avec mes sœurs : puissant et stimulant. Je suis retournée chez moi avec une nouvelle énergie, prête à faire face à tout ce qui m’attend. »

Au cours de la réunion, Sœur Renlund a animé une période de questions. Heather Ruttan Ward, une designer et femme d’affaires, a aimé cette partie interactive de la soirée. Elle a écrit à ce sujet : « J’ai vraiment aimé leurs messages centrés sur le Christ. J’ai particulièrement aimé les idées de Sœur Renlund sur les manières d’atteindre un équilibre entre les engagements de l’Église, la vie de famille et la carrière, et les opinions d’Elder Renlund sur la façon d’aborder nos doutes d’une manière spirituellement saine tout en nous sentant aimées et soutenues. »

La soirée s’est terminée par un cantique mormon populaire, Je sais qu’il vit, mon Rédempteur. Fatima Glowa, une décoratrice en pâtisserie nouvellement grand-mère, a déclaré que « la musique a réellement créé un sentiment d’unité. Faire partie de 800 femmes chantant dans au moins quatre langues différentes à l’unisson est quelque chose que je n’oublierai pas de si tôt ».

Janell Gehmlich, directrice des affaires publiques du pieu de l’Église de Mount Royal, de Montréal au Québec, a dit : « J’ai aimé qu’Elder et Sœur Renlund parlent des besoins des femmes en tant que filles individuelles de Dieu. Ils n’ont pas fait de distinction entre les femmes mariées ou non, les mères et les célibataires, les aînées et les jeunes, mais ils ont livré des messages universels qui s’appliquent à toutes les femmes, dans toutes les circonstances. »

Documentation supplémentaire

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.