Thème

Vêtements du temple

Depuis les temps anciens, les hommes et les femmes ont adopté de la musique sacrée, différentes manières de prier, des habits religieux pleins de symbolisme, des gestes et des rites pour exprimer leurs sentiments les plus profonds de dévotion envers Dieu.

La diversité de ces formes d’expression est aussi large et diversifiée que la famille humaine. Elles ont pourtant toutes le même objectif : mettre en contact le croyant avec l’objet de sa dévotion de manière très personnelle – se rapprocher de Dieu.

Les rites et les habits peuvent sembler inhabituels pour ceux qui n’appartiennent pas à une certaine religion. Mais pour ceux qui en font partie, ils peuvent éveiller les sentiments les plus intimes de l’âme, les pousser à faire le bien, voire modeler la conduite d’une vie entière de service.

Les habits de la religieuse. La soutane du prêtre. Le châle de prière du Juif. La calotte des musulmans. La robe safran des moines bouddhistes. Tous font partie d’une riche mosaïque de dévouement humain envers Dieu.

Tous les vêtements de ce genre ne sont pas portés en public. Ce n’est que dans les lieux de culte que l’on peut voir certains d’entre eux. Les robes de temple de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, appelées robes de la sainte prêtrise, ne sont portées qu’à l’intérieur des temples mormons et sont réservées à des alliances de foi. Le blanc symbolise la pureté. Il n’y a ni signe distinctif ou hiérarchique. On ne peut distinguer le plus ancien des Apôtres du plus nouveau membre lorsqu’ils sont vêtus de manière identique. Les hommes et les femmes s’habillent de la même manière. Ces vêtements simples associent le symbolisme religieux et des échos de l’Antiquité contenus dans des écrits anciens du Livre de l’Exode.

Dans l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours, on ne porte pas de vêtements religieux extérieurs durant les réunions de culte ordinaires.

Cependant, de nombreux Saints des Derniers Jours portent des vêtements ayant une profonde signification religieuse, sous leurs vêtements. Analogues à des sous-vêtements ordinaires pudiques, ils sont constitués de deux morceaux. On les appelle les « sous-vêtements du temple ».

Certains les appellent à tort magiques ou « sous-vêtements magiques ». Ces mots sont inappropriés et offensants pour les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Il n’y a rien de magique ou de mystique dans les vêtements du temple et les membres de l’Église demandent le même degré de respect et de sensibilité que les personnes de bonne volonté accorderaient à n’importe quelle autre religion.

Les vêtements du temple sont portés par les membres de l’Église adultes qui ont fait des promesses de fidélité aux commandements de Dieu et à l’Évangile de Jésus- Christ dans les temples de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Les vêtements pudiques, portés sous les vêtements habituels, ainsi que les vêtements symboliques utilisés durant le culte au temple, représentent l’aspect sacré et personnel de leur relation avec Dieu et leur engagement à mener une vie bonne et honorable.

Le contexte historique des sous-vêtements du temple

La Bible contient plusieurs passages scripturaires faisant référence au port de vêtements spéciaux. Dans l’Ancien Testament, des instructions précises sont données aux Israélites afin qu’ils fassent de leurs vêtements des rappels de leurs alliances avec Dieu (voir Nombres 15 :37-41). En effet, pour certains, les habits religieux ont toujours été un élément important de l’interrelation entre la religion et le quotidien. De telles pratiques trouvent un écho chez les Saints des Derniers Jours modernes.

De quelle façon les médias devraient-ils aborder le sujet des sous-vêtements?

Compte tenu de la nature religieuse et personnelle des vêtements du temple, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours demande aux médias d’en parler avec respect, comme ils le feraient pour les habits religieux d’autres confessions. Prendre à la légère ou ridiculiser ces vêtements sacrés est particulièrement offensant pour les Saints des Derniers Jours.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.