Thème

Brigham Young

On dit de Brigham Young qu’il est le Moïse américain ou le grand colonisateur. Issu des rangs des premiers dirigeants de l’Église, il guida des milliers de réfugiés religieux vers la frontière de l’ouest sauvage des États-Unis. Il les amena dans un pays rude, l’irrigua, le cultiva et établit de nombreuses colonies prospères. Alors que le premier groupe de pionniers mormons atteignait la vallée de Salt Lake en 1847, après avoir parcouru deux mille kilomètres à travers les grandes plaines, Brigham Young examina ce qui était alors un désert sec et dénudé, et déclara : « C’est le bon endroit ».

 

Né le 1er juin 1801, Brigham Young grandit dans une colonie sur la frontière américaine dans le Vermont et ne reçoit que onze jours d’instruction scolaire officielle. Il est charpentier, menuisier, peintre et vitrier accompli.

Sa conversion à l’Église n’est pas immédiate. Il étudie sérieusement le Livre de Mormon pendant deux ans et n’adhère à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours que lorsqu’il est convaincu de sa véracité. Il la dirige pendant trente ans en tant que deuxième président de l’Église.

Brigham Young supervise le voyage de soixante mille à soixante-dix mille pionniers à partir de l’Illinois et d’autres points de départ, tels que l’Iowa et le Missouri, vers la vallée du lac Salé. Il fonde entre trois cent cinquante et quatre cents colonies en Utah, en Arizona, en Californie, en Idaho, au Nevada et dans le Wyoming, et il instaure un système de répartition des terres, ratifié ultérieurement par le Congrès.

Seulement quatre jours après l’arrivée du premier groupe de pionniers mormons dans la vallée du lac Salé, Brigham Young plante sa canne dans le sol à l’endroit précis où le temple de Salt Lake se tient maintenant et déclare: « C’est ici que sera le temple de notre Dieu ».

En 1849, le président Young crée le fonds perpétuel d’émigration pour aider les immigrants pauvres de l’Église. Le fonds aide environ trente mille immigrants provenant des îles britanniques, de Scandinavie, de Suisse, d’Allemagne et de Hollande à arriver en Amérique; plus du tiers des immigrants saints des derniers jours arrivent d’Europe pendant cette période.

Brigham Young occupe aussi le poste de premier gouverneur du territoire de l’Utah pendant deux mandats et il est le premier surintendant des affaires indiennes du territoire de l’Utah. De plus, il passe des contrats et aide à l’installation de lignes télégraphiques et à la construction de voies de chemin de fer, il crée une grande variété d’industries et d’entreprises, entre autres le premier grand magasin d’Amérique : la « Zion’s Cooperative Mercantile Institution », et il est partisan d’accorder le droit de vote aux femmes.

En dépit de son instruction officielle limitée, Brigham Young se fait l’avocat de l’instruction. C’est lui qui fonde les institutions qui deviendront plus tard l’université Brigham Young à Provo, et l’université de l’Utah à Salt Lake City.

Brigham Young est aussi connu pour pratiquer le mariage plural. Il épouse au moins vingt femmes, seize d’entre elles lui donnent cinquante-sept enfants. Plus tard, l’Église abroge le mariage plural et depuis plus de cent ans n’en tolère plus la pratique. De nos jours, la pratique de la polygamie est sanctionnée par l’excommunication.

Brigham Young meurt de maladie le 29 août 1877, chez lui, à Salt Lake City. Il avait soixante-seize ans.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.