Communiqué de presse

Une déclaration révélatrice : Défendre la famille et fortifier le monde

Cette semaine les Mormons canadiens soulignent le 20e anniversaire de « La famille : Déclaration au monde » – seulement la cinquième déclaration faite par l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours depuis son organisation en 1830.

Avant de lire la déclaration lors d’une réunion générale de la Société de Secours le 23 septembre 1995, Gordon B. Hinckley, alors président de l’Église a dit : « Il est inutile que je vous rappelle que nous vivons dans un monde tourmenté, aux valeurs en plein changement. Des voix stridentes réclament telle ou telle chose, qui constituerait un reniement des valeurs éprouvées par le temps. Les fondations morales de notre société ont été profondément ébranlées. » (Restez fortes contre les séductions du monde, Conférence générale d'octobre 1995).

Bonnie L. Oscarson, présidente générale des Jeunes Filles, a récemment réfléchi sur la pertinence de la déclaration. «  [...] il y a vingt ans … nous avons été reconnaissants de la clarté, de la simplicité et de la véracité de ce document reçu par révélation et l’avons chéri. Nous étions cependant loin de nous rendre compte à quel point nous aurions désespérément besoin de ces déclarations fondamentales dans le monde d’aujourd’hui comme critères permettant d’évaluer chaque nouveau vent de dogme profane qui nous parvient des médias, de l’Internet, de savants, de la télévision et des films, et même des législateurs. » (Défenseuses de la Déclaration sur la famille, Liahona, mai 2015).

La déclaration « n’était pas simplement une suite de lieux communs favorables à la famille », a dit Bruce C. Hafen (Autorité générale émérite). « Elle était aussi une mise en garde prophétique sérieuse concernant un problème international important. Et maintenant, vingt ans plus tard, le problème empire, ce qui démontre combien l’avertissement de 1995 était prophétique.» (La déclaration sur la famille : échapper à la confusion culturelle, Liahona, août 2015).

M. Russell Ballard du Collège des douze apôtres, appela la déclaration une « un appel vibrant à protéger et fortifier la famille », [...] un document prophétique, non seulement parce qu’elle a été publiée par des prophètes, mais parce qu’elle était en avance sur son temps. Elle met en garde contre les choses mêmes qui ont menacé et sapé la famille pendant la dernière décennie […] et réclame la priorité et l’accent dont la famille a besoin si l’on veut qu’elle survive dans un environnement qui semble de plus en plus nocif pour le mariage traditionnel et les relations parents-enfants. » (Ce qui importe le plus est ce qui dure le plus longtemps, Liahona, novembre 2005).

Janet MacLennan, directrice des affaires publiques de l’Église dans la région d’Halifax, était en visite dans sa famille à Edmonton, en Alberta, quand elle a entendu la déclaration pour la première fois durant la diffusion à l’intention des femmes il y a 20 ans. « C’était électrisant alors et ça l’est toujours », dit-elle. « Je remercie Dieu pour les prophètes et voyants qui avertissent à l’avance le monde. Nous devons être des défenseurs de la famille. En fortifiant la famille, nous fortifions la nation et le monde. »

« Le scénario le plus espéré et le plus ancien de l’humanité a une intrigue familière : un garçon rencontre une fille, ils tombent amoureux, ils se marient, ont des enfants et, ils l’espèrent, vivent heureux pour toujours », a dit Hafen. « Cette histoire d’amour universelle est tellement essentielle au grand plan du bonheur qu’elle a commencé avec Adam et Ève et, pour la majeure partie des membres de l’Église, continue à guider leur vie comme l’étoile polaire. » (La déclaration sur la famille : Échapper à la confusion culturelle, Liahona, août 2015).

Après avoir présenté la déclaration, le président Hinckley a déclaré : « Nous recommandons à tous de lire cette déclaration attentivement et en s’aidant de la prière. Une nation tire sa force de ses foyers. Nous exhortons nos membres, où qu’ils soient, à fortifier leur famille conformément à ces valeurs éprouvées par le temps » (Restez fortes contre les séductions du monde, Liahona, novembre 1995).

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.