Communiqué de presse

Un partenariat avec les Mormons fournit
280 000 repas nécessaires à la vie

Les 13 et 14 août, environ 700 jeunes de 14 à 18 ans de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours de partout en Ontario se sont joints à Feed My Starving Children (FMSC) et à des églises locales de la région de Kitchener-Waterloo pour aider à nourrir des enfants nécessiteux d’Haïti.

Ce partenariat a permis la préparation de 280 000 repas nécessaires à la vie et destinés à être livrés aux enfants souffrant de malnutrition en Haïti. Ce nombre fournira quotidiennement un repas chaud à 750 enfants pendant toute une année. Ce projet de service était le fait marquant de la conférence de la jeunesse annuelle de quatre jours des jeunes Mormons, qui avait lieu cette année à l’université de Waterloo.

Un groupe supplémentaire de 350 bénévoles de la communauté interconfessionnelle, y compris des familles et de jeunes enfants, se sont associés aux adolescents mormons pour cette activité.

« Nous n’y serions jamais arrivés sans l’aide de nos amis de presque toutes les églises de la région de Kitchener-Waterloo », a expliqué Charity Fleming, la directrice bénévole de l’Église pour l’événement. Des membres locaux des confessions baptiste, catholique, évangélique, mennonite, pentecôtiste, presbytérienne, de même que de l’Église du Christ ont participé à l’événement.

Cette activité « de groupe mobile » au Canada est une première pour FMSC. « Nous sommes très heureux que l’Église mormone nous ait aidés à réaliser cet événement », a dit Anthony Kasper, le directeur du groupe mobile de FMSC. « Nous voulions venir au Canada depuis longtemps et il ne nous manquait qu’un bon partenaire pour qui l’entraide est une priorité. »

« C’est un partenariat parfait », a ajouté Brad Taylor, un dirigeant de l’Église à Hamilton, en Ontario, qui supervisait le projet. « Nos jeunes membres tendent véritablement vers le service envers autrui, et FMSC a merveilleusement bien structuré le travail pour tirer le meilleur parti des efforts de nos bénévoles. Il est aussi important de souligner l’aide financière de General Mills, mon employeur, qui a permis la concrétisation de cet événement grâce à une contribution de 60 000 $ US. »

Taylor a aussi remis un chèque de 5 000 $ US du Fonds d’aide humanitaire de l’Église à B. J. Langfeld de FMSC. 

L’organisme caritatif canadien Starfish Ministries joue un rôle majeur dans le succès de FMSC en défrayant tous les coûts de transport et en assurant une présence lors de l’envoi de la nourriture à destination, afin de garantir qu’elle parvienne à ceux qui en ont besoin. Les repas préparés lors de cette activité ont été acheminés vers Haïti le lendemain.

Un autre facteur clé du projet a été le don d’un grand espace, rendu possible grâce à la collaboration de Susanne Keppler, la gestionnaire des services de conférence de l’université de Waterloo.

Les jeunes se sont ralliés au thème des activités d’échange de cette année : « C’est pourquoi, ô vous qui vous embarquez dans le service de Dieu, veillez à le servir de tout votre cœur, de tout votre pouvoir, de tout votre esprit et de toutes vos forces afin d’être innocents devant Dieu au dernier jour. » (D&A 4:2)

« Nous avons travaillé très fort, mais c’était un travail valorisant et, après trois heures, nous avions préparé un nombre incroyable de repas pour ceux qui en ont vraiment besoin », a déclaré Fernando Cabrera, âgé de 14 ans, de Milton, en Ontario.

« Je me suis mise à pleurer quand j’ai regardé la vidéo de ceux qui allaient recevoir les repas. Il y a tant de gens dans le besoin, et nous nous sommes sentis inspirés en faisant ce travail », a souligné Ashley Fuller, âgée de 16 ans, de Mississauga, en Ontario.

Austin Christensen, aussi âgé de 16 ans, et originaire d’Oakville, en Ontario, a ajouté : « Le jour suivant, mon groupe d’âge devait pratiquer différents sports en après-midi, mais tout ce que nous voulions, c’est de retourner aider pour un autre quart de travail. Ce projet est une des meilleures choses que j’aie jamais faites! »

Âgée de 15 ans, Ainsley Parker, de Burlington, en Ontario, résume bien les choses en disant : « À la fin de notre service, le personnel nous donnait des statistiques pour nous permettre de mesurer l’impact de nos efforts. Ces chiffres expliquaient aussi l’étendue de nos efforts et le nombre de vies que nous touchions. Je suis si reconnaissante d’avoir eu cette occasion d’améliorer quelque peu la vie de ceux qui souffrent. Avoir pu contribuer à cet événement procure à la fois une leçon d’humilité et un sentiment de satisfaction. »

Les Saints des Derniers Jours sont invités à aider ceux qui sont dans le besoin. Dieter F. Uchtdorf, de la Première Présidence, a dit : « Si nous nous consacrons au service d’autrui, nous découvrirons notre propre vie et notre propre bonheur. » (Le bonheur, votre héritage, conférence générale d’octobre 2008)

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.