Communiqué de presse

Un milliard de données ajoutées à FamilySearch par des bénévoles.

En moins de sept ans, des bénévoles ont ajouté un milliard de données consultables au site Internet d’histoire familiale offert gratuitement par  l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, FamilySearch.org. Des indexeurs de FamilySearch ont atteint cet objectif vendredi grâce aux compétences d’une armée de bénévoles de 164 pays et territoires. Depuis 2006, plus de 585 000 personnes ont aidé à entrer des renseignements provenant de documents historiques, principalement manuscrits, dans une base de données consultable en ligne – une tâche connue sous le nom d'« indexation ».

« Nous sommes impressionnés et émerveillés devant la tâche accomplie par les bénévoles en si peu de temps », dit Mike Judson, responsable du Développement des effectifs d’indexation de FamilySearch. « Nous croyons qu’il est possible d’atteindre le prochain milliard encore plus rapidement. L’atteinte du premier milliard mérite d’être soulignée, mais c’est aussi un appel à l’action. »

En utilisant Internet et le logiciel d’indexation de FamilySearch, les bénévoles indexent actuellement plus d’un million de documents par jour. Le logiciel fournit des images d’anciens documents et les indexeurs tapent simplement cette information dans un formulaire généré par ordinateur. Une fois les noms, les dates et les lieux entrés dans le système, ils sont révisés par souci d’exactitude, compilés dans un index de recherche de FamilySearch et mis en ligne sur FamilySearch.org. Dès qu’un nom est mis en ligne, il devient accessible au public.

Les recensements, les certificats de naissance, de mariage, de décès et d’immigration, et  autres types de documents transcrits par les bénévoles, aident des gens de par le monde à trouver leurs ancêtres. FamilySearch a reccueilli, conservé et partagé des informations  généalogiques du monde entier depuis plus de cent ans.

Les dix mille indexeurs bénévoles forment un groupe étonnamment diversifié qui réunit des membres de l’Église et des gens d’autres confessions religieuses. Voici, par pays, les plus grands contributeurs au milliard de documents indexés (les chiffres sont arrondis) :

1. États-Unis — 397.000 bénévoles, 889 millions de documents
2. Canada — 10.900 bénévoles, 26,2 millions de documents
3. Royaume-Uni — 8.500 bénévoles, 17,4 millions de documents
4. Mexique — 16.800 bénévoles, 5,6 millions de documents
5. Australie — 2.900 bénévoles, 4,1 millions de documents

L'Argentine, le Brésil, l’Ukraine, le Venezuela, l’Italie, la Nouvelle-Zélande, la Belgique et l’Allemagne offrent également une contribution considérable.

Des bénévoles de tout âge, des adolescents aux grands-parents, se connectent quotidiennement de partout dans le monde afin d’indexer des documents généalogiques. Certains d’entre eux donnent quelques minutes par mois, d’autres plusieurs heures par jour.

Après avoir appris l’existence de l’indexation, Jordan Hintze, un adolescent de Kaysville, en Utah, a décidé de mettre sur pied un projet de service en enseignant à 150 autres jeunes la façon d’indexer. Il a été agréablement surpris de la réponse de ces jeunes. « Nous avons découvert que la pizza et la généalogie font bon ménage », a dit Jordan lors d’une récente conférence sur l’histoire familiale, RootsTech, parrainé par FamilySearch.

Mike Judson a expliqué que l’indexation obtient du succès parce que les gens de tous horizons ont en commun l’intérêt d’aider les futures générations à se souvenir de leurs ancêtres.

« Nous avons tous des parents et des grands-parents et, universellement, je crois que nous sommes tous intéressés à savoir qui sont ces gens et d’où ils viennent puisque cette information nous renseigne, en définitive, sur nous-mêmes », dit-il. « Plus nous indexons de documents, plus des gens découvriront la joie de trouver leurs ancêtres et celle de découvrir des histoires les reliant à leur passé. »

Les progrès technologiques ont permis d’augmenter la vitesse et la précision de l’indexation au fil des ans. Depuis 1921, des bénévoles ont participé à diverses formes d’indexation ayant recours au papier, aux microfilms puis aux copies de documents sur CD. En 2006, moment où le logiciel d’indexation de FamilySearch est devenu accessible en ligne, des bénévoles avaient réussi à transcrire entre 800 et 900 millions de documents. Depuis le lancement du logiciel d’indexation, le nombre d’indexeurs de documents bénévoles a plus que doublé.

La possibilité de rechercher des documents généalogiques en ligne par nom, par date et par lieu contribue à accélérer la recherche en histoire familiale comme jamais auparavant.

Grâce aux 2,4 millions de bobines de microfilms regroupées dans la chambre forte de Granite Mountain de l’Église qui sont graduellement numérisées et aux 200 équipes de caméras de FamilySearch qui saisissent les images des archives, 35 millions de nouvelles images numérisées de par le monde sont diffusées en ligne chaque mois.

Des bénévoles travaillent actuellement sur plus de 100 projets d’indexation en ligne. Deux des plus gros sont le Projet communautaire d’immigration et de naturalisation des États-Unis et le Projet des ancêtres italiens.



 

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.