Communiqué de presse

Un délégué canadien à un symposium sur le droit international et la liberté de religion

L’Université Brigham Young a récemment accueilli le distingué révérend James Christie en tant que délégué canadien au 21e Symposium sur le droit international et la religion.

Lors de l’événement qui a eu lieu les 5 et 6 octobre 2014 à la faculté de droit J. Reuben Clark à Provo, en Utah, plus de 80 délégués provenant de 40 pays se sont réunis pour aborder le thème « Diversité de la laïcité, de la religion et du droit ».

Le symposium a débuté par les allocutions du doyen de la faculté de droit J. Reuben Clark, James R. Rasband, et du président de l’Université Brigham Young, Kevin J. Worthen, ancien doyen de la faculté de droit.

Le révérend Christie faisait partie d’un groupe de trois experts qui ont pris la parole sur les interventions de la religion envers la laïcité. Se sont joints à lui Mgr Peter Comensoli, archevêque catholique romain de Sydney en Australie, et Mohd Hasbi Abu Bokar, président du département d’éducation de Jamiyah à Singapour.

Le révérend Christie est un œcuméniste de longue date et un pionnier du dialogue théologique. Il enseigne l’œcuménisme mondial et le dialogue théologique à l’Université de Winnipeg et y est l’ancien doyen de la faculté de théologie.

En juillet 2010, il a été nommé directeur du Ridd Institute for Religion and Global Policy du Global College de l’Université de Winnipeg (institut Ridd de religion et de politique mondiale du collège mondial de l’Université de Winnipeg). Présidant au conseil du Mouvement fédéraliste mondial–Institut pour la politique mondiale, il est un leader du milieu des ONG en ce qui a trait à la démocratie mondiale, aux réformes et aux droits de l’homme des Nations Unies. En 2002, il a été en nomination pour le prix Nobel de la Paix pour son rôle prépondérant dans le traité de la Cour pénale internationale.

Le Symposium international de droit et de religion à BYU a été l’hôte de plus de 1000 délégués provenant de plus de 120 pays. Les délégués de cette année comprenaient des érudits, des représentants gouvernementaux, des journalistes et des dirigeants religieux et municipaux. De ce groupe prestigieux de participants, le révérend Christie était l’un des trois ayant été invités à une entrevue à « Thinking Aloud » (Réflexions à voix haute) diffusée sur les ondes la de radio de BYU.

Le discours d’ouverture a été fait par le sénateur américain Orrin Hatch. Ce dernier a reçu un prix pour services émérites du professeur W. Cole Durham, fils, directeur de l’International Center for Law and Religion Studies (Centre international pour l’étude du droit et de la religion).

De par leurs enseignements et leur histoire, les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ont un engagement spécial envers la liberté de religion. Depuis près de 200 ans, les dirigeants mormons enseignent l’importance de la liberté de religion pour tous, comme il est énoncé dans les Articles de Foi de l’Église : « Nous affirmons avoir le droit d’adorer le Dieu Tout-Puissant selon les inspirations de notre conscience et reconnaissons le même droit à tous les hommes : qu’ils adorent comme ils veulent, où ils veulent ou ce qu’ils veulent. » (onzième Article de Foi)

 

VIDEO: Preserving Religious Freedom

 

International Center for Law and Religion Studies

 

Church Launches New Resources on Freedom of Religion

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.