Communiqué de presse

Un accident tragique rapproche les membres d’une famille ontarienne

En octobre 2013, Elliott Banaag, un membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours de Scarborough en Ontario, a été victime d’un accident tragique à la suite duquel il a dû recevoir des soins jour et nuit. Les membres de sa famille ont généreusement fourni ces soins et, dans la foulée, ont développé une plus grande unité et une foi plus solide.

Quand Elliott avait 18 ans, il a été emmené d’urgence à l’hôpital en raison d’une crise résultant d’une réaction allergique. Le temps qu’il se rende à l’hôpital, son cerveau avait manqué d’oxygène pendant 20 minutes. « Le médecin a dit qu’Elliott avait peu de chances de survivre, a expliqué Kate, la sœur cadette d’Elliott, mais nous avions la foi que mon frère irait mieux. »

Les prières de la famille Banaag ont été exaucées durant cette première nuit quand Elliott a commencé à respirer par lui-même. Il est resté à l’hôpital pendant un an pour y recevoir des soins, jusqu’à ce que la famille décide de le ramener à la maison.

« Nous avons décidé de le ramener à la maison pour lui donner les meilleurs soins que nous pouvions lui donner – l’amour inconditionnel. Je crois que notre famille peut [l’aider] et que nous pouvons contribuer à son rétablissement complet », a déclaré Nidy, la mère d’Elliott.

Les Mormons croient que « la réussite conjugale et familiale repose, dès le départ et constamment, sur la foi, la prière, le repentir, le pardon, le respect, l’amour, la compassion, [et] le travail » (La famille : déclaration au monde).

La famille Banaag est un exemple concret de ce principe. « Avant, nous ne pensions qu’à nous-mêmes », déclare la sœur aînée d’Elliott, Eloise. « Mais quand mon frère a eu un accident, nous sommes devenus plus unis. Nous sommes plus enclins à prier ensemble, et nous ne nous attardons pas aux petites erreurs. […] Nous sommes aussi plus prompts à pardonner. Nous sommes en mesure de sortir de nous-mêmes. […] Nous faisons abstraction de nous-mêmes quand vient le temps de servir dans notre foyer. C’est difficile, mais nous faisons tous […] de notre mieux pour travailler ensemble à soutenir notre famille et Elliott. »

Quoique la famille doive prendre soin d’Elliott jour et nuit, cela n’est pas une privation pour eux parce que chaque membre de la famille travaille maintenant dans le même sens et apporte sa contribution. Nidy ajoute que même Elliott fait sa part en fournissant aux membres de la famille une occasion de travailler ensemble.

Le père d’Elliott, Eliseo, considère que leur situation est un don de Dieu. « Notre Père céleste savait que nous [pourrions] le supporter. Nous ne nous sacrifions pas nous-mêmes. […] [La santé d’Elliott a été sacrifiée] afin que notre famille puisse devenir plus unie et aimante. Je sais que nous avons été guidés. »

Avant l’accident, Elliott était un jeune homme fort physiquement, et extrêmement intelligent et talentueux. Grâce à bien des prières, à des jeûnes et à des actes de service, Elliott progresse lentement. Les Banaag estiment que la force, la foi et l’amour qu’ils ont été en mesure de développer en prenant soin d’Elliott est leur miracle.

Neill F. Marriott, deuxième conseillère dans la présidence générale des Jeunes Filles, a déclaré : « Parfois, […] nous ne pouvons pas voir qu’à travers des gestes simples mais constants – notamment la prière en famille, […] – de grandes choses s’accomplissent. Mais je témoigne que ces actes mêmes ont une importance éternelle. […] Nos petits actes de foi et de service sont la façon dont la plupart d’entre nous peuvent continuer en Dieu et apporter finalement la lumière et la gloire éternelles à leur famille. » (Faire bénéficier les autres de votre lumière, Conférence générale d’octobre 2014)

Documentation supplémentaire

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.