Trouver la foi dans un monde profane

Communiqué de presse

Notre société actuelle est remplie de sons discordants et d’idées éparses et trouver la foi peut souvent représenter un défi. Notre attention est facilement détournée par un mode de vie moderne qui change à la vitesse de l’éclair. Il est facile de faire des choix médiocres qui peuvent lentement miner ou redéfinir nos valeurs les plus chères, contribuant ainsi à la perte de la foi. Parmi tous ces bruits, les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ont choisi d’écouter la petite voix douce de l’Esprit. Ce guide personnel stabilise la fidélité de l’âme dans ce monde de plus en plus profane.

Par l’intermédiaire du prophète Joseph Smith, Jésus-Christ nous a dit : « Approchez-vous de moi, et je m’approcherai de vous » (Doctrine et Alliances 88:63). Choisir de s’approcher de Jésus-Christ signifie choisir d’avoir la foi et de mener une vie conforme à notre religion. Trois enseignements fondamentaux du Christ ancrent l’âme à des principes de valeur.

 

L’honorer. Les mormons croient à un Père céleste aimant qui prend soin de ses enfants. Elder David A. Bednar du Collège des douze apôtres nous a raconté que, à un moment donné, il priait pour recevoir du réconfort et la réponse est venue sous forme d’un cantique chanté lors d’une réunion à l’église. Les paroles de ce cantique étaient le message qu’il avait besoin d’entendre à ce moment-là, même si ce cantique avait été choisi déjà depuis plusieurs mois.

« Certaines personnes peuvent considérer cette expérience comme une simple et heureuse coïncidence, dit-il, mais je témoigne que les tendres miséricordes du Seigneur sont réelles et qu’elles ne se produisent pas fortuitement ou par simple coïncidence. […] Nous ne devons pas sous-estimer ou négliger le pouvoir des tendres miséricordes du Seigneur. La simplicité, la bonté et la constance des tendres miséricordes […] contribueront beaucoup à nous fortifier et à nous protéger dans les temps troublés que nous avons maintenant […] à vivre. » (« Les tendres miséricordes du Seigneur », conférence générale d’avril 2005).

Le remercier. Un cantique de l’Église nous encourage ainsi « Compte les bienfaits de chaque jour, et vois dans chacun de Dieu l’amour! Compte-les bien! Ils sont si nombreux! Compte chaque jour tous les bienfaits de Dieu » (« Compte les bienfaits », cantique no 156). De plus, Thomas S. Monson, ancien président de l’Église, a incité les membres de l’Église à « cultiver […] une attitude reconnaissante » (« Une attitude de reconnaissance », conférence générale d’avril 1992). La gratitude envers le Seigneur et ses bénédictions est un antidote au scepticisme et au doute. La vie est mieux équilibrée et a plus de sens quand nous remercions Dieu.

Le président Henry B. Eyring, de la Première Présidence, a déjà mentionné aux membres de l’Église l’importance de tenir un journal pendant une longue période. Pendant plusieurs années, il a noté quotidiennement dans son journal comment le Seigneur touchait la vie de sa famille. Il a partagé ceci : « En pensant à la journée, je voyais la preuve de ce que Dieu avait fait pour l’un de nous que je n’avais pas reconnu dans les moments affairés de la journée. Quand cela arrivait, […].je comprenais que le fait que j’essaie de me souvenir avait permis à Dieu de me montrer ce qu’il avait fait. J’ai commencé à ressentir plus que de la reconnaissance. Mon témoignage s’est développé. Je suis devenu plus certain que notre Père céleste entend nos prières et y répond » (« Oh! Souvenez-vous, souvenez-vous », conférence générale d’octobre 2007).

Le servir. La foi est plus qu’un simple sentiment ou qu’une croyance. La foi se manifeste dans l’action. En s’impliquant auprès des autres et en créant des relations profondes, la foi se développe et combat l’apathie, la solitude et l’isolement. Quand la foi semble faiblir, nous n’avons qu’à regarder autour de nous pour reconnaître les besoins des autres et nous mettre au travail.

Sœur Jean Bingham, présidente générale de la Société de Secours (une organisation des femmes de l’Église), a fait ce commentaire : « Lorsque nous avons le cœur ouvert et disposé à aimer et à intégrer, à encourager et à réconforter, rien ne peut résister à la force de notre service. Si nous sommes motivés par l’amour, il se produira des miracles » (« Servir à la manière du Sauveur », conférence générale d’avril 2018).

La foi peut s’épanouir dans le monde d’aujourd’hui. Les cœurs peuvent trouver Dieu, les vies peuvent changer, l’apathie peut être surmontée et les doutes, disparaître. Nous pouvons fortifier notre foi personnelle en mettant régulièrement en pratique ces principes.

Par Janine Thompson

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.