Communiqué de presse

Sommet sur l’histoire des Noirs au Canada : Relier l’histoire américaine et l’histoire canadienne grâce aux données généalogiques

Le premier Sommet sur l’histoire des Noirs au Canada se tiendra le samedi 16 avril 2016, à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, à Etobicoke en Ontario. Le sommet permettra aux participants et aux experts de l’histoire et de la généalogie des Noirs d’avoir accès aux nouvelles informations sur le Freedmen’s Bureau Project, qui, dans un avenir proche, rendra plus de quatre millions de registres accessibles aux chercheurs. Cette conférence gratuite est le fruit de l’effort de coopération entre FamilySearch, la branche généalogique de l’Église, et la Ontario Black History Society (Société historique des Noirs de l’Ontario).

Les sujets abordés lors du Sommet sur l’histoire des Noirs au Canada incluront des exemples et des initiatives sur l'histoire familiale des Noirs, tels que le Freedmen’s Bureau Project et les répercussions du Chemin de fer clandestin. Le Freedmen's Bureau Project est un nouveau projet d’histoire familiale passionnant qui aide à la fois les Noirs canadiens et les Noirs américains à se reconnecter avec leurs ancêtres de la période de la Guerre civile. Le Canada a joué un rôle important dans le Chemin de fer clandestin, qui a permis aux esclaves noirs de parvenir à la liberté dans le Nord. L’on estime qu'entre 30 000 et 40 000 individus sont entrés au Canada dans les années 1840 et 1850 par ce chemin.

Rosemary Sadlier, ancienne présidente de la Ontario Black History Society a dit : « L’inauguration de ce Sommet sur l’histoire des Noirs au Canada promet d’être un événement historique national dont va pouvoir bénéficier tout le monde – les familles, les historiens, les chercheurs et les généalogistes. Nous allons nous concentrer à prolonger et à connecter l’histoire des afro-américains et celle des afro-canadiens, puisque le Canada était la destination finale pour plusieurs qui ont quitté les États-Unis pendant et après l'esclavage, et que les histoires d’expériences horribles se retrouvent parmi plusieurs des registres. Ces registres et l’opportunité d’en apprendre plus sur la manière d’y accéder fournit un trésor d’expériences vécues [qui] ajoutera grandement à la narration sur l’histoire des Noirs, à l’histoire canadienne et à la migration mondiale. Grâce aux orateurs – encore, reflétant de nouveau davantage sur la nature continue de la connexion binationale États-Unis–Canada – et avec l’opportunité pour les participants à la fois d’apprendre et d’appliquer de nouvelles informations, ce sommet est le lancement et la renaissance de la diversité et de la résilience de la famille. Une renaissance des fondements de l’histoire des Noirs. »

Parmi les conférenciers du sommet, il y aura Darius Gray, auteur, historien, journaliste et codirecteur du Freedman’s Bank Project; Bryan Prince, auteur primé, historien et consultant; Shannon Prince, conservatrice du Buxton National Historic Site and Museum; Thom Reed, directeur principal du marketing de FamilySearch et spécialiste du Freedmen’s Bureau Project; Rosemary Sadlier, auteure de six livres sur l’histoire des Afro-Canadiens; et le Dr Bryan Walls, auteur de « The Road That Led to Somewhere » (La route qui conduisait quelque part), fondateur du John Freeman Walls Historic Site and Underground Railroad Museum et ancien président de la Ontario Historical Society (Société historique de l’Ontario).

En outre, il y aura au Sommet des affiches, des vidéos, et des prospectus, en plus d’une présentation musicale par la First Baptist Church Choir. La First Baptist Church Choir de Toronto a été fondée en 1826 et est la plus ancienne institution des Noirs de la ville de Toronto.

Cette conférence unique débutera à 14 h et se conclura à 17 h le samedi 16 avril 2016, à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, au 95, Melbert Road, à Etobicoke en Ontario. L’inscription sur place débutera à 13 h. L’inscription en ligne est peut être faite sur le site CanadianBlackHistorySunnit.com.

Elder D. Todd Christofferson, un apôtre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et ancien directeur général du Département de la famille et de l’histoire de l’Église, a dit : « Une de nos croyances de base est que nos familles peuvent être unies pour l’éternité et que le fait de connaître les sacrifices, les joies et les sentiers foulés par nos ancêtres nous aide à connaître qui nous sommes et ce que nous pouvons accomplir. » (Juin 2015, nouvelles de la conférence annonçant le Freedmen’s Bureau Project)

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.