Thème

Relations interconfessionnelles

Efforts interconfessionnels de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours

Le respect envers les diverses croyances et les contributions particulières de toutes les confessions du monde entier est un des traits particuliers du mormonisme. Dès les premiers jours de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Joseph Smith a soutenu le principe de la liberté religieuse et de la tolérance. « Nous affirmons avoir le droit d’adorer le Dieu Tout-Puissant selon les inspirations de notre conscience et reconnaissons le même droit à tous les hommes : qu’ils adorent comme ils veulent, où ils veulent ou ce qu’ils veulent. » (Articles de foi 1 :11)

Dans le même esprit, le président de l’Église Thomas S. Monson a plaidé, lors d’une conférence générale, une réunion mondiale semi annuelle, pour une meilleure compréhension entre les religions: « J’invite les membres de l’Église, où qu’ils soient, à faire preuve de bonté et de respect envers tout le monde. Le monde où nous vivons est rempli de diversité. Nous pouvons et devons montrer du respect envers ceux dont les croyances différent des nôtres. » (discours de la conférence générale d’avril 2008). Les saints des derniers jours considèrent tous les croyants sincères comme leurs égaux dans la recherche de la foi et dans la grande œuvre consistant à servir l’humanité.

En insistant sur l’amour de Dieu pour tous, et pas seulement pour les tenants d’une religion particulière, Dieter F. Uchtdorf, de la Première Présidence, l’organe suprême dirigeant de l’Église, a déclaré : « Nous honorons et respectons les âmes sincères de toutes les religions, quels que soient l’endroit et l’époque où elles ont vécu, qui ont aimé Dieu même sans avoir la plénitude de l’Évangile. Nous exprimons notre reconnaissance pour leur abnégation et leur courage. Nous les prenons dans nos bras comme des frères et des sœurs, enfants de notre Père céleste… Il entend les prières des humbles et des sincères de tout pays, de toute langue et de tout peuple. Il accorde la lumière à ceux qui le cherchent, l’honorent et veulent obéir à ses commandements. » (discours de la conférence générale d’avril 2008).

Feu Krister Stendhal, évêque luthérien émérite de Stockholm et professeur émérite de « Harvard Divinity School » a posé trois règles pour comprendre une religion : (1) Quand on essaie de comprendre une autre religion, il faut interroger ses adhérents, pas ses ennemis, (2) ne pas comparer ce qu’on a de meilleur avec ce qu’elle a de pire, et (3) laisser de la place pour une « sainte envie » en recherchant dans l’autre confession des éléments dignes d’être suivis. Ces principes sont de nature à favoriser entre les religions des relations qui établissent la confiance et posent les bases d’efforts charitables.

Les besoins spirituels et matériels du monde exigent la bonne volonté et la coopération entre les différentes confessions. Chacune d’elles apporte une contribution utile à la communauté élargie des croyants. Comme l’a dit Orson F. Whitney, un des premiers apôtres de l’Église : « Dieu utilise plus d’un peuple pour accomplir son œuvre grande et merveilleuse. Les saints des derniers jours ne peuvent pas tout faire. Elle est trop vaste, trop difficile pour un seul peuple ». C’est pourquoi les membres de l’Église ne considèrent pas leurs frères et sœurs dans la foi du monde entier comme des adversaires ou des concurrents, mais comme des partenaires dans l’accomplissement des nombreuses bonnes causes existant dans le monde. Par exemple, dernièrement, en janvier 2011, l’Église s’est associée avecl’organisation catholique « El Minuto de Dios »pour distribuer des vêtements aux victimes d’inondations et de glissements de terrains en Colombie. En outre, elle a collaboré en janvier 2010 avec leSecours islamique américainpour fournir de la nourriture et du matériel médical aux personnes touchées par le tremblement de terre en Haïti.

Il est important de souligner que la coopération interconfessionnelle n’exige pas de faire des compromis sur la doctrine. Même si l’Église affirme son indépendance ecclésiastique et reconnait l’existence de différences dans la doctrine, cela ne l’empêche pas d’agir en partenariat avec d’autres églises dans des projets caritatifs. Ces actions s’appuient sur des valeurs universelles. Une interprétation différente del’ExpiationduChrist, par exemple, ne diminue en rien son commandement« d’aimer son prochain comme soi-même ». C’est pourquoi, il est nécessaire de maintenir la séparation entre les actions caritatives et les principes doctrinaux, tout en partageant le souci commun d’aider ceux qui en ont besoin. Les personnes de bonne foi n’ont pas besoin d’avoir les mêmes croyances pour accomplir de grandes choses au service de leurs frères humains.

Voici quelques exemples et des récits de coopération entre l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et d’autres églises.

Manifestations organisées par l’Église

L’évêque Wester salue la visite du cardinal George en Utah (26 février 2010)

Son éminence le cardinal George fait une allocution sur la liberté religieuse à l’université Brigham Young(23 février 2010)

Concert annuel de musique interconfessionnelle au tabernacle historique de Salt Lake (22 février 2010)

Les confessions religieuses se réunissent pour un concert au tabernacle de Salt Lake(9 février 2010)

La table ronde interconfessionnelle de Salt Lake organise un concert à Temple Square(13 février 2007)

Son éminence l’archevêque Alex J. Brunett est décorée de la médaille des valeurs familiales(30 novembre 2010)

Participation aux manifestations extérieures à l’Église

Commémoration du centenaire de la cathédrale de la Madeleine à Salt Lake City; le président Monson parle du service accompli conjointement par les deux églises(10 août 2009)

Les apôtres voyagent dans le monde pour répondre à la croissance de l’Église(27 septembre 2010)

Réunion du parlement des religions mondiales à Melbourne en 2009(14 décembre 2009)

L’Église est représentée à la conférence des religions mondiales au Kazakhstan(22 juillet 2009)

La visite de bâtiments religieux favorise la compréhension(31 juillet 2008)

Enseignements de l’Église

Un apôtre parle de la liberté religieuse aux jeunes de Boston (17 juillet 2010)

Les croyants doivent œuvrer ensemble, déclare un apôtre(28 mai 2008)

Le respect pour la diversité des religions(18 avril 2008)

L’Évangile–une foi mondiale(novembre 1991)

L’amour de Dieu pour l’humanité entière(15 février 1978)

Aide humanitaire et autres services

L’Église réagit aux inondations et aux glissements de terrains en Colombie(6 janvier 2011)

L’ambassadeur du Pakistan remercie les dirigeants de l’Église pour l’aide humanitaire mormone(14 septembre 2010)

Entraide entre voisins(8 juillet 2010)

L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours s’associe au Secours islamique américain pour expédier de la nourriture et du matériel médical en Haïti(22 janvier 2010)

Du lac Salé aux Samoa, l’Église apporte de l’aide humanitaire(6 octobre 2009)

Les dirigeants mormons et musulmans œuvrent de concert aux secours humanitaires(29 juillet 2009)

Les mormons aident les victimes des inondations dans l’Indiana, l’Iowa et le Wisconsin(17 juin 2008)

Les quilteuses cousent pour aider les familles sans abri(21 mars 2007)

Les jeunes mormons de Houston aident leurs voisins à se préparer aux situations d’urgence(25 octobre 2006)

Les saints des derniers jours envoient des secours au Moyen Orient(27 juillet 2006)

Les Musulmans et les mormons collaborent pour expédier en urgence de l’aide aux victimes du tremblement de terre en Indonésie(30 mai 2006)

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.