Communiqué de presse

Reconsécration du temple
et spectacle culturel à Montréal

Le président Henry B. Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence de l’Église de Jésus-Christ de Saints des Derniers Jours, a reconsacré le temple de Montréal, au Québec, lors de trois sessions, le dimanche 22 novembre 2015, après des réparations et des rénovations importantes. Les sessions étaient diffusées dans les bâtiments de l’Église à travers tout le Canada, permettant à des milliers de saints des derniers jours d’assister à l’événement.

Quatre cent vingt-cinq jeunes Mormons du Québec et de l’est de l’Ontario se sont réunis le 21 novembre 2015 pour participer à un spectacle illustrant leur patrimoine spirituel et culturel ainsi que la diversité historique de la région. Dans une production intitulée « Je me souviens – I remember », le nom de la devise de la province francophone, les jeunes de 12 à 18 ans ont chanté, dansé et ont raconté les traditions et cultures variées qu’ils représentaient.

La cérémonie s’est déroulée au théâtre du Monument-National à Montréal, la veille de la reconsécration du 22 novembre du temple de Montréal (Québec) de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, qui était fermé depuis juin 2014 pour des travaux de rénovation exhaustifs.

Le spectacle présentait un pow-wow des Premières Nations, de même que des danses inspirées de l’établissement des premiers colons britanniques et des Filles du Roy, un groupe d’environ 800 jeunes filles françaises qui ont immigré en Nouvelle-France dans les années 1600, dans le cadre d’un programme parrainé par le roi Louis XIV. Des danses d’inspiration latine, un numéro afro-créole, un groupe de percussionnistes et un numéro de musique traditionnelle du Québec ont complété le programme. La plus grande partie de la musique a été composée spécifiquement pour la cérémonie par des gens talentueux de la région, notamment certains jeunes. Outre le français et l’anglais, les langues à l’honneur dans les présentations étaient l’attikamek, le créole, le mohawk et l’espagnol.

Les jeunes qui ont participé au spectacle représentaient des origines culturelles diverses : africaines, asiatiques, brésiliennes, anglaises, françaises, hispaniques et des Premières Nations. Sheyla Riofano, une organisatrice, a expliqué : « Bien que les jeunes proviennent de cultures variées, le thème de la production, " Je me souviens – I remember ", leur rappelle tous leur véritable héritage céleste, […] d’où ils viennent, leur potentiel éternel et la façon dont le temple et le Christ peuvent les ramener en présence de leur Père céleste. »

Les organisateurs ont commencé à planifier la cérémonie en juillet et les jeunes de partout ont participé à des répétitions tous les samedis depuis le mois de septembre. Ils ont sacrifié leur temps libre, des heures de sommeil et d’autres activités habituelles pour se consacrer aux répétitions. Ils ont été grandement bénis grâce à leurs efforts. La foi de chaque jeune a été fortifiée par des miracles qui se sont produits lors de l'organisation de l’événement; tout cela pour leur rappeler qu’un Père céleste aimant veillait sur eux pendant qu’ils se préparaient à faire sa volonté.

Rachel, une des jeunes participantes, n’avait pas assisté aux réunions du dimanche depuis un certain temps quand elle a été invitée à mettre ses talents à contribution pour la cérémonie. Elle dit avoir observé un changement dans sa vie depuis son retour à l’Église. « Je me sens plus heureuse depuis que je suis revenue à l’Église et je sens que c’est ma participation à cet événement pour le temple qui me rend heureuse. Je me sens comme en famille quand je vais à l’Église. »

Le président Henry B. Eyring, le premier conseiller dans la Première Présidence de l’Église, s’est adressé brièvement aux jeunes avant le spectacle. « Nous procéderons demain à la reconsécration du magnifique temple de Dieu à Montréal, au Québec. Ce soir, nous avons l’occasion d’honorer les pionniers fidèles qui ont contribué à faire croître l’Église dans cette merveilleuse nation. » Gérald Caussé, l’évêque président de l’Église, a parlé aux jeunes en français et a commenté le thème « Je me souviens » (I remember), la devise du Québec. Il les a invités à toujours se souvenir qui ils sont : « J’espère que vous serez toujours fiers de vos origines, quelles qu’elles soient. J’espère que vous serez avant tout fiers de votre origine divine. »

Mickael a été invité par un ami à participer au spectacle. « Danser pour commémorer la consécration du temple est une expérience extraordinaire. Je me sens particulièrement béni de savoir que je vais danser pour un prophète vivant et pour Dieu, même si je ne suis pas très bon danseur. »

Le temple dessert plus de 11 000 Mormons du Québec et de la région d’Ottawa et se situe au 1450 Boulevard Marie-Victorin à Longueuil. Il y a plus de 192 000 membres de l’Église au Canada.

L’extérieur du temple de 1 073 mètres carrés est en granit du Québec. Le bâtiment mesure 21,5 mètres de haut et il est surmonté d’une statue dorée de l’ange Moroni, un ancien prophète du Livre de Mormon qui est important pour les saints des derniers jours pour son rôle dans le rétablissement de l’Évangile de Jésus-Christ.

Des visites guidées gratuites ont eu lieu du 5 au 14 novembre 2015, pour permettre aux gens de voir l’intérieur du temple. Il y a eu plus de 7 800 visiteurs.

Les autres temples au Canada sont à Calgary, en AlbertaCardston, en Alberta; Edmonton, en Alberta; Halifax, en Nouvelle-Écosse; Régina, en Saskatchewan; Toronto, en Ontario et Vancouver, en Colombie-Britannique. Le temple de Winnipeg, au Manitoba, a été annoncé le 2 avril 2011.

Les temples des saints des derniers jours sont différents des églises dans lesquelles les membres se réunissent le dimanche pour le service de culte. Les temples sont considérés comme des « maisons du Seigneur » où les enseignements du Christ y sont réaffirmés par le mariage, le baptême et d’autres cérémonies qui unissent les membres de la famille pour l’éternité.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.