Main dans la main — Des femmes perpétuent une ancienne tradition de service communautaire

Communiqué de presse

Depuis seize ans, des femmes de tout âge, membres et amies de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours de Winnipeg, au Manitoba, travaillent de concert pour rendre service lors de l’activité « Mains aimantes », en comblant des besoins dans des collectivités locales et éloignées. Qu’il soit question de confectionner des courtepointes devant être envoyées à des familles démunies aux quatre coins du monde ou à des centres pour victimes de violence familiale de la région, ces femmes déterminées et dévouées consacrent des centaines d’heures à cette cause.

Le président Henry B. Eyring, de la Première Présidence, aurait pu parler des « Mains aimantes » dans une conférence générale récente de l’Église quand il a exprimé ses sentiments ainsi : « Je suis convaincu que le meilleur moyen de recevoir le Saint-Esprit est de se concentrer sur le service à autrui. […] Lorsque nous sommes engagés au service des autres, nous pensons moins à nous-mêmes, et le Saint-Esprit peut plus facilement venir à nous et nous aider à obtenir le don de la charité, ce qui est la quête de toute une vie » (« Service pastoral inspiré », conférence générale d’avril 2018).

 

Au fil des ans, les projets des « Mains aimantes » ont varié : des sacs d’école et des trousses d’hygiène pour des pays d’Afrique; des trousses pour nouveau-nés, notamment des bonnets et des bottines soigneusement confectionnées pour des bébés hospitalisés ou de nouvelles mères défavorisées; des couvertures pour envelopper avec tendresse des bébés malades ou mort-nés; des capes de courage et des baguettes spéciales pour des enfants victimes de sévices; et des cartes de Noël renfermant des messages personnalisés pour des veuves et des veufs.

Maggi Hadfield, la coordonnatrice de longue date des « Mains aimantes » a déclaré : « Il y a un merveilleux sentiment d’unité et d’amitié quand nous travaillons toutes ensemble à soulager la douleur et les souffrances de nos sœurs que nous ne connaissons pas. Mais nous savons que nous répondons à l’appel de notre Sauveur de soutenir les genoux qui fléchissent et de faire preuve d’amour envers ceux qui sont dans le besoin. »

Des rénovations d’espaces communautaires, comme peindre des murs et des fresques dans une garderie, faire don de livres nécessaires, de jeux et de jouets, ont aussi fait partie des projets antérieurs.

Près de 200 femmes ont participé au projet annuel des « Mains aimantes » en 2018; toutefois, des activités se poursuivent en continu et plusieurs projets sont mis sur pied immédiatement après l’événement annuel. Les projets en continu comprennent des initiatives personnelles et de groupes. Les bénéficiaires reconnaissants sont composés d’orphelinats, de maisons d’hébergement, de garderies, d’hôpitaux et d’individus dans le besoin.

L’événement les « Mains aimantes » est si bien connu et a une si grande portée que des entreprises de la région soutiennent volontairement et généreusement ses efforts en faisant don de fournitures et d’argent.

Le président Russell M. Nelson a enseigné : « La marque de l’Église vraie et vivante du Seigneur sera toujours un effort organisé et dirigé pour veiller sur tous les enfants de Dieu et leur famille. Parce que cette Église est la sienne, nous, ses serviteurs, les servirons un par un, tout comme il l’a fait. Nous servirons en son nom, avec son pouvoir et son autorité, et avec sa bonté et son amour » (« Servir avec le pouvoir et l’autorité de Dieu », conférence générale d’avril 2018).

Au cours des seize années d’existence des « Mains aimantes », des milliers de mains ont uni leurs efforts pour servir ceux qui étaient dans le besoin, en faisant exactement ce qu’a décrit le président Nelson – les mains expérimentées de l’artisane; les mains inexpérimentées mais de bonne volonté des fidèles; les mains fragiles et arthritiques des plus âgées; et les mains agiles des plus jeunes. Toutes ces mains aimantes sont tendues pour soutenir celles qui faiblissent dans l’ombre, pour fortifier celles qui sont fatiguées et pour offrir de l’aide à celles qui sont cachées grâce à un amour semblable à celui du Christ.

Par Christine Baronins

https://www.youtube.com/watch?v=SZkkD7nMtAQ&feature=youtu.be

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.