Communiqué de presse

Les phénomènes météorologiques extrêmes soulignent la nécessité de se préparer aux urgences

Depuis plusieurs années, l’on conseille aux membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours de se préparer pour faire face à l’adversité. Le Canada a régulièrement son lot de désastres naturels. Récemment, le passage de l’ouragan Dorian a laissé plus de 400 000 foyers sans électricité, et les feux de forêt de l’été en Alberta ont ravagé plus de 800 000 hectares de terres et provoqué des évacuations massives.

 

La menace qu’entraînent les conditions climatiques rigoureuses crée des incertitudes en matière de sécurité, de nourriture, d’eau, d’abri et d’autres besoins urgents. L’éventail de problèmes est varié : des inondations, la contamination de l’eau potable, la faim, les moisissures, la contamination des eaux usées domestiques, les gaz d’échappement toxiques des générateurs, des débris, des blessures ou pire encore.

Les enseignements de l’Église mettent l’accent sur la responsabilité personnelle que nous avons de subvenir à nos besoins et à ceux de notre famille en tout temps. La préparation aux urgences peut atténuer les effets dévastateurs des intempéries. Jésus-Christ a déclaré : « Prépare-toi, tiens-toi prêt, toi, et toute ta multitude assemblée autour de toi » (Ézéchiel 38:7).

Le fait d’être préparé, à la fois spirituellement et temporellement, apporte aussi la bénédiction de voir ses craintes se dissiper (voir Doctrine et Alliances 38:30).

Le président Joel Glanfeld, du pieu de Dartmouth en Nouvelle-Écosse, déclare : « Nous joignons notre voix aux appels des dirigeants de l’Église du passé, qui nous ont conseillé « d’être activement engagés dans un programme positif de préparation. […] Il est important de nous préparer spirituellement, mais nous devons aussi nous préparer matériellement. Chacun de nous doit prendre le temps de se demander : "Quels préparatifs dois-je faire pour veiller à mes besoins et aux besoins de ma famille?" » (« Si vous êtes préparés, vous ne craindrez pas », conférence générale d’octobre 1995).

Pour être préparés aux urgences, un plan bien conçu est nécessaire. Ce plan doit comprendre l’énumération des désastres susceptibles de survenir, les informations essentielles, les attributions et les procédures, les moyens de communication en cas d’urgence et la participation des membres de la famille.

Afin de se procurer ce qu’un plan d’urgence requiert, adhérer à ces principes est primordial : éviter les dettes, vivre selon ses moyens et acquérir de l’éducation. Éviter les dettes prépare mieux les individus et les familles à s’aider eux-mêmes et à aider les autres dans les moments de crises. Être instruit permet à chacun d’avoir plus de choix en matière d’emploi et dans les décisions importantes de la vie.

L’importance d’avoir une réserve de nourriture, d’eau et d’autres provisions et d’en faire la rotation est cruciale. L’on peut débuter en élaborant un plan et en utilisant une liste de vérification pour s’assurer que rien d’essentiel n’est omis. Il est important d’apprendre comment trouver et purifier de l’eau et comment assembler des trousses de premiers secours et des sacs de 72 heures, et de les garder dans un endroit accessible en cas de désastre.

Les situations d’urgences, les événements inattendus et les conditions météorologiques dangereuses vont continuer de se produire. Une préparation minutieuse améliorera la capacité de chacun de faire face aux imprévus.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.