Communiqué de presse

Les Mormons canadiens suivent le conseil de mieux observer le jour du sabbat

Cet article est le premier d’une série de quatre sur une observance plus résolue du jour du sabbat.

Les dirigeants de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ont récemment encouragé les fidèles à mieux observer le jour du sabbat. Les membres canadiens de l’Église ont pris à cœur ce conseil et font l’expérience non seulement d’une foi accrue en Dieu et en Jésus-Christ mais aussi de liens familiaux renforcés et d’une vigueur renouvelée.

Les dirigeants de l’Église demandent aux membres d’aborder le sabbat autrement. Le président Russell M. Nelson du Collège des douze apôtres a raconté récemment son expérience qui consiste à voir le sabbat sous un jour différent : « […] j’ai appris dans les Écritures que mon comportement en ce jour-là était un signe entre moi et mon Père céleste. Grâce à cette compréhension, je n’ai plus eu besoin de listes de choses à faire et à ne pas faire. Lorsque je devais décider si une activité convenait au sabbat, je me demandais simplement : "Quel signe est-ce que je veux donner à Dieu?" » (« Le sabbat est un délice », conférence générale d’avril 2015).

« Tout comme l’obéissance à d’autres commandements de Dieu, l’observance du jour du sabbat nous permet de démontrer ce qu’il y a dans notre cœur. Quel privilège, en tant qu’indication de notre relation avec lui, d’être en mesure d’envoyer un signe à notre Père dans les cieux », a déclaré Elder Alain L. Allard, le représentant pour l’Église de la région Nord-Est de l’Amérique du Nord. Elder Allard poursuit en citant 1 Samuel 16:7 : « Et l’Éternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Éternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Éternel regarde au cœur. »

Les Mormons du Canada s’efforcent de trouver des moyens d’occuper la journée du sabbat de façon à donner un signe de leur amour à Dieu. Ces moyens comprennent l’assistance aux réunions à l’église, des visites à la parenté, l’étude de l’histoire de l’Église, la préparation de leçons, le service aux autres, les promenades, la rédaction de lettres et ainsi de suite.

« Lorsque nous considérons que [le sabbat] est le jour [du Sauveur] », a dit sœur Rosemary M. Wixom, présidente générale de la Primaire, « alors ce que nous faisons est en lien avec lui et est fait pour lui. Mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas partir en voiture avec nos enfants pour aller visiter les grands-parents ou la famille ou la parenté. Cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas passer du temps à rire ensemble. » (Church Leaders Call for Better Observance of Sabbath Day, mormonnewsroom.org).

Lianne Racioppo, une membre de l’Église de Toronto en Ontario, partage ce sentiment et dit que visiter les personnes âgées le jour du sabbat peut être « enrichissant, édifiant et amusant pour tout le monde ».

Travailler à son histoire personnelle ou familiale est une autre manière de faire du sabbat un délice pour les membres de l’Église. Bob Steen, de Charlottetown à l’Île-du-Prince-Édouard, consacre ses sabbats à compiler des archives généalogiques dans des livres qu’il offre en cadeaux de Noël à chacun de ses frères et sœurs. Son épouse, Pat, aime écrire dans son journal après les réunions du dimanche.

Brent et Rachelle Shipley, de Cardston en Alberta, et leurs enfants aiment étudier les Écritures en famille les dimanches. La famille Sulz de St. Albert en Alberta aime pour sa part inviter les missionnaires à souper le jour du sabbat.

« Dieu nous a donné ce jour spécial, ajoute le président Nelson, non pour l’amusement ou le travail quotidien, mais pour nous reposer de notre devoir et nous soulager physiquement et spirituellement. Je crois qu’il voulait que nous comprenions que le sabbat était le don qu’il nous offrait, nous accordant un vrai répit dans les difficultés de la vie quotidienne et la possibilité de nous ressourcer spirituellement et physiquement. »

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.