Communiqué de presse

Les jeunes adultes de Toronto définissent ce qu’est la prière pour eux

Que vous vient-il à l’esprit en entendant le mot « prière »? C’est la question qui a été posée aux jeunes adultes de Toronto de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours dans leur classe d’étude des Écritures du vendredi soir. Les réponses ont été immédiates, différentes et réfléchies.

 

Cette semaine étant à l’échelle internationale la « Semaine de prière pour l’unité des chrétiens », de nombreux chrétiens réfléchissent davantage à savoir comment et pourquoi prier. Les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours croient que nous sommes tous enfants de Dieu. Il nous aime, connaît nos besoins, et il désire que nous communiquions avec lui par la prière. Quand nous prenons l’habitude de nous approcher de Dieu par la prière, nous arrivons à le connaître et à nous sentir près de lui. Nos désirs deviennent davantage comme les siens, et nous pouvons être assurés de recevoir, tant pour nous que pour les autres, les bénédictions qu’il est disposé à nous donner si nous demandons simplement avec foi.

Malgré une prévision météorologique de chute de neige, les jeunes adultes de la paroisse de Churchville (Ontario) se sont réunis en vue d’améliorer leur compréhension de la révélation personnelle dans leur classe hebdomadaire d’étude des Écritures. La classe s’est terminée en donnant aux étudiants l’occasion d’écrire ce que la prière signifiait pour eux.

Robyn Mercanti, qui étudie le théâtre à l’Université York, a écrit « communication ». « La prière nous demande d’avoir totalement confiance en Dieu et d’être ouverts à recevoir du discernement en réponse », a-t-elle expliqué.

Michael Paz a pensé au mot « famille ». Il a dit : « Les familles peuvent être éternelles. Pour moi, la prière unit les familles et rapproche ses membres. »

La première pensée de Nathan Leonhardt a été « paix ». Selon lui, « la paix est une des plus sures bénédictions qui nous sont promises quand nous prions avec sincérité. » « Parfois, les choses vont bien. Parfois, cependant, elles ne vont pas aussi bien. Malgré les peines et les espoirs que vous vivons, je crois que la prière peut nous aider à avoir une vue d’ensemble et nous donner le sentiment qu’un jour toutes choses seront rétablies. »

Samantha Beltran a aussi choisi le mot « paix ». Elle a cité Ésaïe 49:16 pour expliquer son choix : « "Voici, je t’ai gravée sur mes mains; Tes murs sont toujours devant mes yeux". Dieu nous aime et nous comprend tout à fait. »

Lorena Ibanez, qui revient d’une mission au Japon, a répondu en japonais : « Inori wa kanshya desu » (la prière est de la gratitude).

Pour Tarek Ruiz, la prière consiste à développer notre relation avec Dieu.

Dian et Wes Olsen, qui dirigent les discussions durant l’étude des Écritures, ont répondu : « révélation personnelle ». « En suivant les conseils du prophète de se préparer à recevoir des révélations personnelles, nous étudions, dans un esprit de prière, les enseignements et les révélations des prophètes vivants avec la foi que nous aussi nous serons guidés divinement en accord avec le plan que Dieu a pour nous. »

Danny McMullen, le coordinateur régional du Programme d’éducation de l’Église, prie pour ressembler davantage à Jésus-Christ, pour être plus patient et gentil. « En nous concentrant sur nos prières, souvenons-nous de prier pour les autres, spécialement pour les récentes tragédies à travers le monde qui ont affecté un bon nombre de gens. Ils ont besoin de nos prières afin qu’eux aussi soient bénis en recevant du réconfort, de la paix, de la guérison et une direction spirituelle – ce dont ces jeunes gens ont fait l’expérience personnellement. »

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.