Communiqué de presse

La technologie la plus récente utilisée pour trouver des données sur les ancêtres
lors d'une exposition mormone sur l'histoire familiale

L’honorable Tony Ince,  ministre des Communautés, de la Culture et du Patrimoine et député de l’assemblée législative (représentant de la circonscription de Cole-Harbour-Portland Valley), a été invité à faire le discours d'ouverture pour les participants lors de la deuxième exposition annuelle sur l’histoire familiale organisée par le pieu de Dartmouth de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours en Nouvelle-Écosse le 14 novembre 2015.

Plus de 100 généalogistes en herbe provenant de toute la Nouvelle-Écosse ont assisté à cet événement d’une journée. Ils ont appris comment constituer leur histoire familiale, télécharger et réviser des photos, trouver des registres écossais et irlandais, et utiliser la technologie de pointe servant à enrichir la recherche en histoire familiale à travers le monde. Des représentants des Archives de la Nouvelle-Écosse (anciennement les Archives publiques de la Nouvelle-Écosse), du British Home Children (les petits immigrants britanniques), de la Piper MacNeils de Cap Breton et du Musée canadien de l’immigration du Quai 21 ont expliqué comment leurs organismes aident les individus à trouver de l’information leur permettant de faire leur arbre généalogique.

Un des ateliers comprenait la visite d’un cimetière local pour photographier les pierres tombales, puis télécharger les images sur billiongraves.com, un site mettant des photos de pierres tombales à la disposition de chercheurs à l’échelle mondiale. Une autre activité a permis aux participants d’apprendre comment indexer les documents récemment publiés de quatre millions d’anciens esclaves des États-Unis. Ces registres font partie du projet du Freedmen’s Bureau, une mine de renseignements pour les gens d’origine africaine. FamilySearch et ses partenaires prévoient offrir ces registres indexés en ligne gratuitement quand le National Museum of African American History and Culture (Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine) ouvrira ses portes à Washington à l’automne 2016.

De plus, des vidéos de RoothTech 2015 – l’événement d’histoire familiale ayant la plus grande envergure à l’échelle mondiale, organisé par FamilySearch – couvrant un large éventail de sujets adaptés autant aux novices qu’aux professionnels de généalogie ont été présentées.

Bénévoles au centre local d’histoire familiale de l’Église, Beverley Campbell et Joyce Wylie ont reçu lors de l’exposition des certificats en reconnaissance de leurs 30 années de loyaux services. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours gère 166 centres d’histoire familiale à travers le Canada. Tous ces centres, où travaillent des bénévoles spécialisés, sont ouverts au grand public.

L’entreprise Gramma’s Attic était présente à la foire et présentait une gamme de souvenirs d’époque, notamment des courtepointes anciennes, des photos, une vieille Bible, de la vaisselle et des ustensiles de cuisine, des meubles et une baratte à beurre.

Les saints des derniers jours accordent une immense importance à la recherche de l’histoire familiale. Lorsque nous cherchons à connaître notre histoire familiale, nous apprenons davantage à notre sujet. James E. Faust, un ancien conseiller dans la Première Présidence de l’Église, a dit : « À de nombreux égards, chacun de nous est la somme de ce qu’étaient ses ancêtres. Les qualités qu’ils avaient sont peut-être les nôtres, leurs forces nos forces, et d’une certaine manière leurs difficultés peuvent être les nôtres. » (« L’être unique que vous êtes, » Le Liahona, novembre 2003)

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.