Communiqué de presse

La foi influence la vision de la paternité

Les pères canadiens qui sont membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours expliquent comment leur foi en Jésus-Christ façonne leur compréhension de la paternité.

 

Tom Stringham, de Toronto en Ontario, dit que l’Évangile lui enseigne « ce qu’est la nature humaine, ce que signifie être un homme et comment les hommes et les femmes doivent interagir ». Stringham explique que l’Évangile le pousse à se concentrer sur ses responsabilités de mari et de père plutôt que sur ses attentes quant à ce que son épouse et ses enfants lui doivent.

Dallin H. Oaks, de la Première Présidence, a enseigné : « Notre Sauveur a fait le don de soi en servant de manière désintéressée. Il a enseigné que nous devons tous le suivre en renonçant à tout intérêt égoïste pour servir autrui » (« Un service désintéressé », conférence générale d’avril 2009).

Rob Clendenning, de Toronto en Ontario, est un converti de l’Église qui vit dans une famille reconstituée avec trois enfants biologiques et deux beaux-enfants. Grâce à sa foi retrouvée en Jésus-Christ, il a acquis une compréhension de la nature éternelle de la paternité. Il dit qu’il a découvert la « relation sacrée, durable et intemporelle entre le passé et l’avenir ». Il ajoute que parce que les Écritures et les histoires racontées dans l’Église sont « le récit de la vie de pères qui nous ont précédés », il a appris comment « la paternité peut être un rôle auquel les hommes aspirent […] et qu’ils peuvent transmettre ».

Al Landingin, de la Nouvelle-Écosse, voit la paternité comme la responsabilité sacrée de prendre soin de ses enfants, de les soutenir et de les aimer. Il décrit ses deux jeunes fils, AJ et Abrams, comme son « ancre et son inspiration l’incitant à vaquer à ses tâches quotidiennes et à aspirer à être digne d’être avec eux même dans les éternités ».

« La paternité exige des sacrifices », a expliqué Elder D. Todd Christofferson en 2016. « Elle procure d’incomparables satisfactions et de la joie. » (« Pères », conférence générale d’avril 2016).

Mike Quatrale, d’Etobicoke en Ontario, qui a une vie professionnelle chargée, réfléchit sur la grande responsabilité de la paternité : « Les enfants viennent avec leurs propres besoins et défis spéciaux. Ma foi en Jésus-Christ et ma compréhension de sa nature me montrent un exemple d’amour et de patience inconditionnels et m’enseignent comment être un meilleur père. »

Diego Mendieta, aussi d’Etobicoke, prend plaisir à sa relation avec ses enfants. « Être un parent requiert beaucoup mais nous apporte tant en retour. Passer du temps avec mes enfants n’a pas de prix. Il se passe quelque chose de si important lorsqu’ils nous disent qu’ils nous aiment ou qu’ils nous font un câlin. J’aime ça, et quand cela vient d’eux, je reçois plus que ce que je donne », dit-il.

Dieu est le modèle parfait d’un père aimant. Il a confié aux hommes le devoir sacré de la paternité.

Elder Alain L. Allard, soixante-dix d’interrégion du Nord-Est de l’Amérique du Nord de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, ajoute son message de la fête des Pères :

« Tous les pères peuvent recevoir l’aide divine lorsqu’ils s’efforcent de prendre soin de leur famille. Cette aide vient parfois de manière simple et d’autres fois de façon plus impressionnante. Je me souviens d’une de ces manières simples. Comme j’avais des courses à faire, j’ai emmené notre fille cadette, qui avait alors cinq ans. Comme je l’installais sur son siège d’enfant, elle me posa une question à laquelle je ne m’attendais pas de la part de ce petit être : "Papa, pourquoi devons-nous être de bonnes personnes?" Surpris par sa question, je lui ai demandé de me laisser réfléchir à ce sujet, et je lui ai dit que je lui répondrais plus tard. Comment répondre à une telle question de la part d’un enfant de cinq ans?

Après avoir fini nos courses et en retournant main dans la main à la voiture, elle est revenue à la charge : "Papa, as-tu pensé à ma question?" J’ai répondu en deux volets, et la réponse s’est rapidement imposée à mon esprit. Premièrement, j’ai expliqué que nous voulons être bons et faire de bonnes actions parce que Dieu nous l’a demandé. Il compte sur nous pour que nous l’aidions à aider les autres. Deuxièmement, lorsque nous sommes de bonnes personnes, cela nous rend heureux. Ces simples réponses ont semblé la satisfaire. Je crois que notre Père céleste se soucie vraiment de nous et veut bénir tous les pères dans leurs rôles, et c’est ce qu’il fait.

Que les bénédictions reposent sur tous les pères qui s’efforcent de prendre soin de leurs familles spirituellement et temporellement. Puissent-ils recevoir le courage de traverser n’importe quelle difficulté de la vie et de persévérer à être de bonnes personnes. »

Les pères jouent un rôle déterminant dans la vie de leurs enfants. La fête des Pères est l’occasion d’honorer tous ceux qui s’emploient à remplir le mandat divin de la paternité. Saisissons cette occasion pour souligner l’apport des pères dans notre vie.

Par Fashion Chavez Rabe

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.