La fête du Canada

Communiqué de presse

Partout au pays, les Canadiens célébreront la fête du Canada le 1er juillet en préparant des grillades, en déployant le drapeau et en exprimant leur attachement à notre nation par toutes sortes d’activités. On enseigne aux membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à obéir aux lois de leur pays respectif (voir le douzième article de foi de l’Église). Afin de commémorer cet événement, on a demandé à des membres de l’Église ce que la Fête du Canada signifiait pour eux.

Diane Kenney, de l’ouest de l’île de Montréal, a fait le commentaire suivant : « Le Canada est synonyme de paix, de liberté, de générosité et de famille. Les Canadiens se soucient les uns des autres et du monde. Ils travaillent à instaurer des communautés basées sur le respect et la coopération. La fête du Canada est l’occasion de célébrer tous ces idéaux merveilleux et riches en défis. »

 

Owen Dogan est né en Turquie, mais il est venu au Canada il y a seize ans parce qu’il voulait obtenir une éducation d’une université nord-américaine. Il est venu seul au Canada et s’est installé d’abord à Toronto, à la suite de quoi ses parents ont fait une demande d’immigration et emmené le reste de leur famille à Edmonton où ils sont devenus résidents permanents.

Quand on a demandé à Dogan ce qu’il aimait à propos du Canada, il a répondu en souriant : « Pas le froid! [Mais j’aime] la liberté de pouvoir faire ce que je veux. La culture, la diversité des choses que l’on peut faire, et les gens qui viennent de différents pays [...] en font un pays unique qui nous unit tous. »

Jean-Paul Nkunzi, de Sherwood Park en Alberta, est arrivé au Canada en tant que réfugié à la suite du génocide rwandais de 1994. « J’aime la liberté, la paix et l’amour qu’il y a ici, dit-il. En tant que Canadiens, nous n’avons pas peur de tendre la main aux autres. Nous sommes différents. Nous travaillons à nous intégrer et chacun est accepté – chaque culture est acceptée. Nous écoutons plus que nous parlons. »

Bob Thompson, de Lethbridge en Alberta, sait combien il est important d’aider les gens d’autres cultures à se sentir acceptés quand ils arrivent au Canada. Au sein de son église locale des saints des derniers jours, il a formé des bénévoles pour venir en aide aux réfugiés syriens pour que ceux-ci se sentent chez eux au Canada. Thompson a fait cette remarque : « En tant que chrétien, je crois qu’aider les réfugiés est essentiel […]. Mon engagement personnel auprès des réfugiés a fait de moi une meilleure personne. »

Parfois, il faut que les Canadiens voyagent pour apprécier ce qu’ils ont. Scott Ostertag vit à Westminster, en Colombie-Britannique, et il a récemment fait un voyage au Salvador. Il faisait partie d’un groupe de Canadiens qui ont visité un musée voué à la guerre civile salvadorienne. Quand leur guide touristique a appris qu’ils étaient Canadiens, il a exprimé sa gratitude pour le rôle que le Canada a joué dans la résolution de ce conflit.

Ostertag dit : « Il y avait un endroit [dans le musée] où le drapeau canadien aurait pu être installé [pour souligner la contribution du Canada à mettre fin à la guerre civile], mais le guide s’est excusé pour le drapeau manquant. Un de nos étudiants avait apporté un drapeau canadien, et nous avons ressenti que c’était l’endroit idéal pour en faire cadeau à cet homme. Des larmes lui sont venues aux yeux. J’étais à des milliers de kilomètres de chez moi et je n’étais absolument pas préparé à voir et à ressentir ce que mon pays signifiait pour quelqu’un d’autre [quelqu’un qui n’était] même pas citoyen de mon pays. Cela m’a ému aussi. »

Au Canada, nous sommes fiers d’appartenir à un pays fort, un pays dans lequel nous nous sentons valorisés. Le 1er juillet, nous entendrons l’hymne national, nous hisserons le drapeau et nous nous retrouverons en famille pour des pique-niques et des grillades pour que tous se rappellent qui ils sont et d’où ils sont venus et pour nous réjouir des libertés dont nous profitons tous.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.