Communiqué de presse

La conférence One World – One Family réunit 300 passionnés d’histoire familiale

La sixième conférence One World – One Family (Un monde – une famille) a rassemblé, le 22 août 2015, plus de 300 passionnés d’histoire familiale provenant de partout en Ontario. Cet événement annuel organisé par l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à Brampton, en Ontario, est devenu un incontournable des conférences d’histoire familiale de l’est du Canada.

Des gens de tous les niveaux d’expertise en généalogie veulent connaître l’identité de leurs ancêtres remontant plus loin que les parents et les grands-parents. Ce désir de connaissance les pousse à entreprendre un voyage de toute une vie en compilant leur histoire familiale – une quête afin de découvrir leurs racines.

La conférence offrait vingt ateliers sur des sujets allant de l’histoire familiale chinoise, canadienne française, écossaise et ukrainienne à la conservation de souvenirs de famille et à l’accès à de l’information concernant les ancêtres disparus lors de la Première Guerre mondiale.

Kyle Seeback, député fédéral de Brampton Ouest, a lu une lettre de bienvenue du premier ministre Stephen Harper, et il a partagé comment la connaissance de sa propre histoire familiale avait influencé sa vie.

« Grâce à l’histoire familiale, nous découvrons le plus bel arbre dans la forêt de la création – notre arbre familial. Ses nombreuses racines remontent dans le temps, et ses branches s’étendent à travers l’éternité. L’histoire familiale est la plus grande manifestation d’amour éternel. Elle est issue de l’altruisme et permet d’assurer la continuité des liens familiaux à jamais. » (J. Richard Clarke, « Family–Expression of Eternal Love », conférence générale d’avril 1989)

La conférencière d’honneur Lesley Anderson, représentant Ancestry.ca, était présente lors de la première conférence One World – One Family il y a six ans. Poussée par sa passion de la généalogie, elle est bénévole au Centre d’histoire familiale de l’Église d’Ottawa, en Ontario, et est engagée dans la recherche de ses racines familiales depuis plus de quarante ans. Elle s’est jointe au présentateur Glenn Wright pour partager avec toute l’assemblée les dix meilleurs conseils en généalogie.

L’atelier « Silent No More : Researching Our Great War Dead » (Rompre le silence : À la recherche de nos morts de la Grande Guerre) de Glenn Wright – archiviste, auteur, historien et généalogiste – a permis à Beth Newton de ressentir un sentiment de paix quant au décès d’un parent de son mari dont l’avion a été abattu au-dessus de la Méditerranée durant la Première Guerre mondiale. Après la conférence, elle a découvert que son nom était inscrit sur un monument à Malte. Newton a maintenant une archive permanente du sacrifice de son ancêtre qu’elle peut partager avec sa famille. « Cela revêt une telle importance de savoir que son nom est inscrit sur ce monument », dit-elle.

Le prix de distinction de la conférence 2015 a été décerné à Helen Billing, rédactrice et éditrice du Toronto Family History Centre Bulletin. Ce bulletin, envoyé par courriel chaque semaine à plus de 1100 destinataires dans cinq pays, traite des dernières données sur l’enregistrement et la conservation de l’histoire familiale. Billing, une bénévole du Centre d’histoire familiale de l’Église à Toronto, a consacré jusqu’à 20 heures par semaine pendant huit ans à rechercher, à enseigner et à partager de l’information avec des bénéficiaires reconnaissants.

Les Mormons croient que les relations familiales continuent au-delà de cette vie. Ils sont invités depuis longtemps à rechercher leur héritage afin de se sentir liés à leurs ancêtres. FamilySearch.org, un site offert par l’Église, est l’une des ressources en généalogie les plus populaires dans le monde.

Sachant que des millions de personnes à travers le monde ont chacune leurs propres raisons de faire des recherches dans les registres ancestraux, l’Église met gratuitement à la disposition du public sa collection de plus de un milliard d’images numériques et d’index de documents. (Voir http://www.presse-mormons.ca/article/familysearch)

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.