L’Ontario Black History Society mise sur la famille

Communiqué de presse

« La famille est là afin que nous nous sentions aimés », a dit l’oratrice principale, Beverly-Jean Daniel, durant le brunch de lancement du Mois de l’histoire des Noirs, organisé par l’Ontario Black History Society (Société historique des Noirs de l’Ontario). « It’s All About Our Youth » (« Misons sur nos jeunes ») était le thème choisi pour célébrer le 40e anniversaire de la Société.

Lors de cette journée, des membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ont présenté un stand d’exposition sur FamilySearch.org et DiscoverFreedmen.org. Ces deux sites fournissent une vaste base de données de plus d’un milliard de noms, y compris ceux de près de1,8 million d’hommes, de femmes et d’enfants affranchis à la suite de la guerre de Sécession. Ces sites aident les familles à découvrir leurs racines et à se connecter avec leur histoire.

 

Beverly-Jean Daniel, qui détient un doctorat en sociologie et en études d’équité de l’Université de Toronto, était l’oratrice principale et lauréate du prix Daniel G. Hill pour le service communautaire. Partant de son expérience professionnelle à aider les jeunes à réussir, elle a dit : « La première chose qui me vient à l’esprit lorsque je pense à la famille est la notion de sécurité. Nous devons faire de la place pour nos jeunes au foyer. Nous devons nous assurer qu’ils ont un sentiment d’appartenance, un foyer et de l’espoir. […] La famille est là afin que nous nous sentions aimés. Même quand c’est difficile, même quand cela nous blesse, nous devons nous souvenir que, dans chacun de nos enfants, il y a une lumière, brillante, donnée par Dieu. »

Natasha Henry, présidente de la Société historique des Noirs de l’Ontario, a déclaré : « Notre jeunesse est une véritable source d’idées et possède une quantité énorme de talent et de courage. Tous les intervenants adultes doivent s’engager sincèrement à faire tomber les barrières et à créer et transformer les lieux qui vont favoriser le bien-être des jeunes et leur permettre de prospérer et d’atteindre leur plein potentiel. »

Ce message est conforme aux enseignements de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, qui accorde une grande importance à la famille. La famille : Déclaration au monde de l’Église, publiée en septembre 1995, stipule : « Le mari et la femme ont la responsabilité solennelle de s’aimer et de se chérir et d’aimer et de chérir leurs enfants. […] Les parents ont le devoir sacré d’élever leurs enfants dans l’amour et la droiture, de subvenir à leurs besoins physiques et spirituels, de leur apprendre à s’aimer et à se servir les uns les autres, à observer les commandements de Dieu et à être des citoyens respectueux des lois, où qu’ils vivent. »

Le Mois de l’histoire des Noirs est l’occasion de se souvenir du passé et de souligner l’importance de l’histoire des Noirs. Cela nous rappelle aussi qu’il existe toujours des barrières que nos frères et sœurs noirs doivent surmonter pour réussir dans la société. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours adhère au concept de la famille humaine universelle. Les Écritures et les enseignements des saints des derniers jours affirment que Dieu aime tous ses enfants et met le salut à la disposition de tous. Dieu a créé les diverses races et ethnies et les considère toutes de manière égale. Comme il est dit dans le Livre de Mormon : « tous sont pareils pour Dieu » (2 Néphi 26:33).

La structure et l’organisation de l’Église encouragent l’intégration raciale. Les membres de l’Église de différentes races et ethnies se rendent mutuellement visite et œuvrent côte à côte comme instructeurs, dirigeants des jeunes et dans d’innombrables autres tâches au sein de leur assemblée locale. (Voir « Race et prêtrise ».)

Le président Gordon B. Hinckley, président de l’Église de 1995 à 2008, a déclaré dans une conférence annuelle pour toute l’Église en 2006 : « Je vous rappelle qu’un homme qui fait des remarques désobligeantes sur des gens d’une autre race ne peut pas se considérer comme un vrai disciple du Christ. Il ne peut pas non plus considérer qu’il est en accord avec les enseignements de l’Église du Christ » (« Le besoin de plus de gentillesse », conférence générale d’avril 2006).

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.