Communiqué de presse

L’Église exprime sa ‘’grande tristesse’’ pour le décès récent de missionnaires

David F. Evans, Directeur général du Département missionnaire de l’Église, a déclaré que le décès de missionnaires touche personnellement chaque membre de l’Église.

Il commentait le fait que dix jeunes missionnaires, qui œuvraient dans diverses parties du monde, sont morts cette année, suite à un accident ou une maladie. L’événement grave le plus récent est arrivé  hier en Idaho; il s’agit d’un accident de la route qui laisse un jeune missionnaire hospitalisé et sous assistance respiratoire.

“La perte d’un seul missionnaire est déjà de trop pour l’Église, et en particulier pour les familles de ces missionnaires qui ont perdu la vie’’, a déclaré Evans. « Nous exprimons notre amour, notre foi, notre espoir à ces familles remarquables.  Et nous prions qu’elles puissent ressentir la paix et le réconfort durant ce temps de tristesse."

 Evans dit que ce genre d’événement est heureusement exceptionnel et que l’œuvre missionnaire est, de façon inhérente, sans danger.  Le taux de mortalité des missionnaires est bien moins élevé que celui des jeunes du même groupe d’âge dans la population en général.  

Il est difficile de trouver des données fournissant une comparaison exacte, mais l’Organisation mondiale de la santé* a produit des données indiquant que le taux de mortalité annuel dans le monde entier pour les jeunes de cette tranche d’âge est d’environ 205 décès par 100.000 habitants. Ce chiffre représente moins de un vingtième de ce nombre pour les missionnaires. Néanmoins, aucune statistique ne peut adoucir le chagrin dû au décès d’un missionnaire.

L’Église fait tout son possible pour assurer la sécurité de ses missionnaires, y compris des formations sur la sécurité personnelle et des conseils en matière de santé ; des instructions répétées sur la sécurité en voiture et en bicyclette, ainsi que des consultations constantes avec les dirigeants de l’Église locaux au sujet de la sécurité de régions ou de quartiers spécifiques.

Evans déclare que le décès des dix jeunes missionnaires durant cette année ne représente pas une tendance. Historiquement, la moyenne des décès de missionnaires par année, suite à un accident ou la maladie, est peu élevée. Un nombre semblable de décès s’est produit en 2003 et 2008.

Il y a aujourd’hui plus de 77 000 missionnaires— dont 70.000 jeunes —travaillant partout dans le monde, plus de 38% de plus qu’à la même époque de l’année dernière.

 

*World Health Organization, Global Burden of Disease: 2004 Summary Tables, October 2008

 

 

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.