Communiqué de presse

Identité et points communs à une ère de transition

La conférence Une société complète (OWS) de 2019 a rassemblé des dirigeants locaux, des universitaires, des fonctionnaires, des étudiants, des dirigeants religieux, des avocats et des citoyens afin de discuter du rôle de la religion dans la société canadienne. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours parrainait la conférence du 28 au 30 avril et faisait partie des participants. Dix-neuf représentants des Affaires publiques de l’Église de partout au Canada étaient présents à l’événement.

 

La conférence Une société complète, qui a lieu tous les deux ans, est organisée par la Conversation Interreligieuse Canadienne (CIC). L’événement, qui a eu lieu par le passé à l’Université McGill (2013), à l’Université de Colombie-Britannique (2015) et à l’Université St. Paul (2017), était organisé cette année en partenariat avec le Centre multiconfessionnel de l’Université de Toronto. Les discours principaux, les tables rondes et les ateliers étaient centrés sur les trois sous-thèmes suivants : « Réflexion sur l’identité »; « Extrémisme et polarisation »; et « Valeurs technologiques et société ».

La CIC soutient la religion dans une société pluraliste et encourage l’harmonie et la compréhension entre les religions et les groupes religieux. La conférence Une société complète étend la portée de la CIC au-delà de ses 41 participants avec l’objectif de favoriser un dialogue plus large et plus varié. La conférence visait à permettre aux participants d’explorer ensemble les meilleures façons de réduire le clivage entre le religieux et le séculier pour bâtir une société plus complète.

Les orateurs et conférenciers d’honneur incluaient David Novak, de l’Université de Toronto; Mary Jo Leddy, fondatrice de la Romero House (des services de logement et autres services pour les réfugiés); l’honorable Bob Rae, de l’Université de Toronto et envoyé spécial au Myanmar; Solange Lefebvre, de l’Université de Montréal; et Michael Ruse, de l’Université de la Floride. Ces orateurs, notamment, ont apporté une contribution précieuse à la conférence par leurs recherches, leurs connaissances, leurs expériences, leur diversité et leurs perspectives.

Eric et Catherine Jarvis, de l’Université McGill et codirecteurs des Affaires publiques pour la région de Montréal-Ottawa pour l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, ont animé l’atelier « Remédier à l’intolérance religieuse au quotidien », en collaboration avec Alice Chan, du Centre de littéracie religieuse civique. « Le dialogue qui permet aux gens de reconnaître l’intolérance religieuse et d’y remédier est essentiel pour combattre les préjugés et les conceptions erronées », a expliqué Catherine. « Nous avons tous besoin de nouvelles façons de travailler avec notre prochain, de le soutenir et de le comprendre. »

Geoffrey Cameron, président du comité pour Une société complète et directeur national des relations publiques pour la communauté bahá’íe du Canada, a résumé les choses ainsi : « Nous avons sensibilisé les gens à la grandeur du pays à penser différemment et à aborder le sujet de la religion dans la société, ce qui ouvre la possibilité à un processus de consultation sur les façons d’apprendre les uns des autres. Nous devons trouver comment tirer profit des traditions religieuses du Canada en tant qu’éléments pouvant contribuer, de multiples façons, à bâtir une société plus unie dans sa diversité. »

Les propos de Sandra Pallin, directrice des Affaires publiques de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours pour le Canada, et membre du comité directeur d’Une société complète, vont dans le même sens. « Un des principes fondamentaux de notre foi est de réclamer le privilège d’adorer selon les inspirations de notre conscience et d’accorder à autrui ce même privilège (voir Articles de foi 1:11). Les objectifs d’Une société complète sont compatibles avec nos croyances et nous pouvons, nous devons même, continuer d’explorer de nouvelles façons de vivre ensemble avec respect et inclusion. La réussite de notre nation et de la religion en dépend. Le Christ nous a rappelé : "À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres" (Jean13:35). La conférence Une société complète nous donne l’occasion à la fois d’apporter une contribution et d’apprendre les uns des autres », dit-elle.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.