Thème

Fraude fondée sur l’abus de confiance

La « Securities and Exchange Commission » des États-Unis définit la fraude fondée sur l’abus de confiance comme suit:

La fraude fondée sur l’abus de confiance concerne les escroqueries en matière de placement visant des membres de groupes identifiables, comme les communautés religieuses ou ethniques, les personnes âgées ou les groupes professionnels. Les escrocs qui mettent en place des arnaques de ce genre sont fréquemment des membres du groupe ou prétendent l’être. Ils s’appuient souvent sur des dirigeants respectés de la communauté ou du groupe religieux pour faire la publicité de leur plan et les convaincre de l’intérêt et de la légalité de cet investissement frauduleux. Souvent, ces dirigeants deviennent les victimes innocentes de la ruse de l’arnaqueur.

Ces arnaques s’appuient sur la confiance et l’amitié qui existent entre des personnes ayant des choses en commun. En raison de la structure étroite de nombreux groupes, il est difficile pour les régulateurs ou les représentants de la justice de détecter une fraude fondée sur l’abus de confiance. Souvent les victimes ne font pas appel aux autorités et n’ont pas recours à la voie judiciaire, mais essaient plutôt de régler les choses au sein du groupe. C’est particulièrement vrai lorsque les fraudeurs ont manipulé les dirigeants de la collectivité ou du groupe religieux pour qu’ils convainquent les autres de participer à l’investissement.

Certains membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, comme ceux  d’autres confessions ou de communautés dont les membres tissent entre eux des liens très étroits, se sont trouvés dans le passé victimes de ce genre de fraude. Les auteurs sont parfois des membres de l’Église. On enseigne aux membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à être honnêtes dans leurs relations avec autrui et ceux qui se rendent coupables de mettre sur pieds ces arnaques sont passibles de la sanction disciplinaire la plus lourde que l’Église puisse imposer, à savoir l’excommunication. Du fait que des personnes malhonnêtes commettent des fraudes par abus de confiance pour tromper les membres de leur propre groupe religieux, les dirigeants de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ont averti clairement et fréquemment ses membres de faire attention à ces types d’escroqueries.

En février 2008, la Première Présidence de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a envoyé une lettre à lire dans toutes les paroisses des États-Unis et du Canada, qui déclarait :

Des rapports sur des comportements frauduleux et d’investissements manquant de sagesse nous poussent à recommander à nouveau aux membres de faire preuve de sagesse pour gérer leurs finances.

Nous sommes inquiets de voir que certains membres de l’Église ignorent les directives souvent répétées de se préparer et de vivre dans les limites d’un budget, d’éviter les dettes à la consommation et d’économiser en vue de périodes difficiles. Il faut aussi faire attention d’investir avec sagesse auprès d’établissements sérieux et reconnus. Nous sommes également inquiets de voir que des gens utilisent des relations de confiance pour promouvoir des affaires et des investissements risqués ou même frauduleux.

Tous les investissements comportent une part de risque, mais ce risque peut être contrôlé en suivant des principes financiers sains et ayant fait leurs preuves : premièrement, éviter les dettes non indispensables, particulièrement les dettes à la consommation, deuxièmement, avant d’investir, demander l’avis d’un conseiller financier professionnel qualifié et, troisièmement, faire preuve de sagesse.

Nous recommandons aux dirigeants d’enseigner régulièrement et de souligner à nouveau ces principes.

En outre, les dirigeants de l’Église, en d’autres occasions, entre autres au niveau local, n’ont cessé depuis des années de mettre les membres de l’Église en garde contre les dangers des investissements risqués et contre les escroqueries. On trouvera ci-après quelques exemples de déclarations faites par des dirigeants de l’Église à ce sujet :

Joseph B. Wirthlin, « Dettes terrestres, dettes célestes », Le Liahona, mai 2004, p. 42
Nous entendons parfois des histoires de cupidité et d’égoïsme qui nous causent un grand chagrin. Nous entendons parler de fraudes, de non-remboursements, de prêts consentis, de malhonnêteté financière et de faillites. Nous sommes un peuple intègre. Nous croyons que nous devons honorer nos dettes et être honnêtes dans nos rapports avec notre prochain.

Joseph B. Wirthlin, « L’intégrité n’a pas de prix » L’Étoile, novembre 1995, p. 44
Ayant reçu l’Esprit du Christ pour discerner le bien du mal, nous devons toujours choisir le bien. Nous n’avons pas à être égarés, même si la fraude, l’escroquerie et la duplicité semblent être souvent admises ici-bas. Le mensonge, le vol et la tricherie sont monnaie courante. L’intégrité, une adhésion ferme aux principes moraux et éthiques les plus élevés, est essentielle à la vie du saint des derniers jours sincère.

M. Russell Ballard, “Keeping Life’s Demands in Balance" [Avoir une vie équilibrée], L’Étoile, juillet 1987
« Il n’y a pas de raccourcis vers la sécurité financière. Ne confiez pas votre argent à quelqu’un sans avoir examiné attentivement l’investissement proposé. Nos gens ont perdu beaucoup trop d’argent en confiant leurs actifs à des tiers. À mon avis, nous ne pouvons pas avoir une vie équilibrée tant que nous ne nous sommes pas assuré le contrôle de nos finances. »

Dallin H. Oaks, “Brother’s Keeper,” Ensign, nov. 1986, p. 20
Le cousin en col blanc du vol est la fraude, qui tire son profit de la dissimulation d’un fait capital lors d’une transaction. « Les promoteurs véreux aux paroles cyniques et aux manières hypocrites trompent leurs prochains en proposant des investissements qu’ils savent être plus spéculatifs qu’ils n’osent le dire. Les difficultés à prouver la fraude font que celle-ci est un crime difficile à punir. Mais l’insuffisance des lois de l’homme n’autorise en rien que l’on transgresse les lois de Dieu. Même si leur méthode pour voler permet d’échapper à la punition ici-bas, les voleurs expérimentés en col blanc et cravate seront à terme dévoilés et punis comme ils le méritent. »

Marvin J. Ashton, « Prends courage », L’Étoile, n6, 1986, p. 68
Les prophètes modernes nous ont exhortés avec simplicité à éviter les systèmes pour devenir riches facilement, si nous voulons éviter le fléau de l'esclavage financier. Peut-être n'avons-nous pas assez dit que trop d'entre nous, dans un moment de rêve de grandeur, sèment le désastre économique. Puis, par la suite, quand quelque chose est perdu, on blâme ceux qui ont agi avec nous. Il est difficile d'être plein d'entrain quand on se trompe soi-même. Quand nous nous exposons volontairement aux vents et aux marées de la tromperie, nous ne devons pas être surpris quand nous serons frappés de la maladie du déficit. Au fil des années, j'ai écouté de nombreuses personnes qui ont souffert de grandes pertes d'argent; elles ont déclaré par désespoir : « Je me suis fait prendre au piège. » Souvent mon cœur, mon intelligence et mon esprit m 'ont inspiré ces paroles : « Oui, vous avez été pris à votre propre piège. » Nous avons tous besoin d'être encouragés pour lever la tête et voir où nous entraînent nos pensées et nos priorités non déclarées. La malhonnêteté nous pousse à blâmer les autres de nos échecs.

James E. Faust, “Integrity, the Mother of Many Virtues [L’intégrité, mère de nombreuses vertus], Ensign, mai 1982, p. 47
Les fruits du travail et de l’économie peuvent être placés de façon appropriée dans des investissements sains. Un bon investissement judicieux peut correspondre à des années de labeur, et dans tout ce que nous faisons, il existe des risques. Mais on doit considérer avec beaucoup de prudence les investissements hautement spéculatifs et présentés avec des promesses vagues et déraisonnables de retour démesuré. Les dirigeants de l’Église ont depuis longtemps mis en garde contre la spéculation. Brigham Young a dit: « Si le Seigneur m’a jamais révélé quelque chose, c’est qu’il m’a montré que les anciens d’Israël doivent mettre la spéculation de côté et s’occuper des devoirs de leurs appels. »

À notre époque, Nathan Eldon Tanner a déclaré : « Les emprunts aux fins d’investissement doivent être garantis intégralement pour éviter de grever la sécurité de la famille. N’investissez pas dans des entreprises spéculatives. L’esprit de la spéculation peut devenir enivrant. De nombreuses fortunes ont disparu à cause du désir incontrôlé d’amasser de plus en plus. Tirons les leçons des chagrins du passé pour éviter d’asservir notre temps, notre énergie et notre santé en général à un appétit glouton d’acquisitions matérielles. »

Marvin J. Ashton, « Il n'y a point là de mal  », L'Étoile, mai 1982, p. 16
Un mensonge peut en effet être communiqué sans prononcer le moindre mot. Parfois un hochement de tête ou un silence peut tromper. Recommander des investissements peu sûrs, inscrire des données fausses dans un registre, flatter quelqu’un en prenant des voies détournées, ne pas révéler tous les faits relatifs à un événement sont d ’autres moyens de transmettre un mensonge.

Évitez ceux qui veulent que vous décidiez immédiatement ou que vous payiez sur le champ en argent liquide. Tous les bons investissements peuvent supporter qu’on y réfléchisse et qu’on les examine. Nous devons obtenir tous les faits disponibles et les considérer attentivement puis prendre les décisions qui sont dans le meilleur intérêt de tous. Dans les cas à la limite de l’honnêteté, l’intégrité personnelle doit être un élé­ment important de toute décision. Quand les actions justes ne sont pas clairement évidentes, l’honnêteté personnelle nous amènera à discerner et à révéler des points ou des faits pertinents dont les autres peuvent ne pas être conscients. Une personne intègre aidera les autres à être honnêtes. Une personne intègre posera des questions et fera des réponses exactes. L’intégrité nous permet de suivre une ligne de conduite personnelle juste, longtemps avant que n’arrive le moment d ’agir.

Une personne sage ne se laissera pas devenir la victime de personnes sans scrupules par fierté mal placée. Il arrive souvent que les gens soient escroqués parce qu’une fierté mal placée les empê­che de poser des questions et de rechercher d ’autres renseignements. De peur d’être embarrassé ou d ’être jugé ignorant, on acquiesce souvent d ’un signe de tête quand en réalité on ne comprend pas ce qu’un représentant essaie de vous vendre. « Qu’est-ce que cela signifie? » « Quels sont les risques? » « Quels sont les pièges? » « Quel est le passé de cette compagnie? » « Quelles références avez-vous? » sont des questions qui valent la peine d’être posées. Quand des promoteurs utilisent négligemment des mots simples mais évasifs tels : « sûr », « dénué », « annuité », « protection », « exonéré d’impôts », « isolé » et « échelonnable », l’acheteur a intérêt à faire attention.
Si l’on ne peut pas prendre de décision sage à partir de sa propre analyse, on demandera l’avis de conseillers avisés et dignes de confiance. Les propositions qui ne peuvent pas attendre et qui ne supportent pas l’examen ne sont pas valables.

"Protecting Family Finances by Avoiding Fraud" [Protégez les finances familiales en évitant la fraude], Church News, juillet 2008 
(Voir l’intégralité de l’article en cliquant sur le lien ci-dessus).
 

Ces avertissements passés donnés par des dirigeants de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours adressent aux membres un message clair, que l’abus de confiance est une menace réelle. Cette mise en garde donnée par les dirigeants de l’Église au niveau mondial est fréquemment répétée à l’échelon local sous forme d’instructions collectives et sous forme de conseils donnés aux personnes et aux familles par les dirigeants locaux.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.