Communiqué de presse

Faits marquants des journées « J’opte pour la civilité » à Calgary

Pour souligner la Semaine mondiale de l’harmonie interconfessionnelle de 2019 des Nations Unies, le clergé, des dirigeants de différentes confessions et des citoyens intéressés de la région de Calgary se sont rassemblés lors d’événements organisés par le Conseil multiconfessionnel de Calgary. « J’opte pour la civilité » était le thème de cette année. Les activités incluaient une cérémonie inaugurale à l’hôtel de ville de Calgary, un petit-déjeuner multiconfessionnel organisé par la congrégation Beth Tzedec, et un débat intitulé « Mon histoire » entre étudiants de l’Université Mount Royal. Un dîner et une soirée organisés par le pieu de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours concluaient les célébrations.

 

Le maire de Calgary et conférencier d’honneur au petit-déjeuner multiconfessionnel du 5 février, Naheed Nenshi, a invité les participants à « opter pour la civilité » en favorisant l’écoute de son prochain, en se souciant de lui et en dialoguant avec lui de façon à bâtir des collectivités paisibles et dynamiques. Le rabbin Shaul Osadchey, codirecteur du Conseil multiconfessionnel de Calgary, a incité les dirigeants religieux à donner l’exemple en encourageant les Calgariens à signer la « Promesse de civilité du Conseil multiconfessionnel de Calgary », un document en dix points préconisant la civilité, le respect et la compassion entre personnes de confessions religieuses et d’origines diverses.

 « Le thème "J’opte pour la civilité" est particulièrement pertinent à notre époque », a expliqué Elder James E. Evanson, soixante-dix d’interrégion de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. « C’était extraordinaire de voir des dirigeants d’autant de confessions de la région de Calgary venir participer en grand nombre à notre dîner de clôture. Je suis heureux d’avoir eu l’occasion de m’entretenir avec des dirigeants d’autres religions et de discuter avec eux de nos préoccupations, de nos réussites et de quelques-unes de nos pratiques et de notre doctrine. Ce genre d’expériences nous permet tous de tirer parti de nos croyances communes, d’être à l’écoute et de conjuguer nos efforts. »

On enseigne aux membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à défendre la liberté de religion, à partager leurs croyances en faisant preuve de respect et à avoir des discussions courtoises et constructives avec les personnes de confessions variées.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.