Communiqué de presse

Événement interreligieux soulignant la Journée des fondateurs en Colombie-Britannique

Les affaires publiques de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours en Colombie-Britannique ont travaillé de concert avec diverses organisations confessionnelles de la province au cours des douze derniers mois. Ces organisations sont actives dans la communauté de manières différentes, de la sensibilisation et du service communautaire en passant par l’éducation et la conscientisation. La communauté musulmane Ahmadiyya s’est particulièrement engagée à ouvrir la voie et à promouvoir des événements interreligieux tels que la « Journée des fondateurs », qui a eu lieu le 12 mars 2016 au centre de pieu d’Abbotsford.

Des représentants de plusieurs grandes religions du monde – incluant la foi bahá'í, le christianisme, l’hindouisme, l’islam et le sikhisme – étaient invités à partager les enseignements des fondateurs de leur religion sur le thème de la conférence : Justice, gentillesse et liens absolus ». En plus du groupe d’experts représentant ces religions du monde, Gwendolyn Point, docteure en éducation et rectrice de l’Université Fraser Valley, et son époux, Steven Lewis Point, un juge provincial de la Colombie-Britannique et ancien lieutenant-gouverneur de la province, ont pris la parole. Les deux étant issus des Premières Nations, M. et Mme Point ont offert une perspective unique au thème de la conférence en faisant part de leurs réflexions et de leurs expériences.

Plus de 300 participants, incluant 60 étudiants et professeurs du Columbia Bible College, situé à Abbotsford, en Colombie-Britannique, ont été accueillis par des députés locaux, des membres de l’Assemblée législative provinciale et des politiciens municipaux. L’événement était animé par Kelly Chahal, conseillère municipale d’Abbotsford et défenseure des droits de la communauté depuis bien longtemps. La totalité de la rencontre a été diffusée en direct sur le site www.worldreligionsconference.ca.

Un repas a été servi aux participants, fourni par la communauté sikhe, qui se réunit au temple sikh Gurdwara Sahib Kalgidhar Darbar, situé en face du centre de pieu d’Abbotsford.

Rizwan Saeed Peerzada, président de la communauté Ahmadiyya Muslim Jama’at d’Abbotsford, a exprimé sa gratitude à l’Église pour avoir ouvert ses portes lors de cet événement et pour être des « hôtes si aimables ». Peerzada a aussi fait valoir que « de tels événements ne pourraient pas avoir lieu sans l’aide et le soutien d’autres groupes tels que l’Église ».

Soulignons que Tonya Engen, codirectrice des affaires publiques de l’Église en Colombie-Britannique, était la représentante du christianisme au sein du groupe d’experts.

De plus, tous les groupes invités ont pu préparer des présentoirs et partager des messages et du matériel avec les participants. La tenue d’un kiosque de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a été assurée par des missionnaires à temps plein de l’Église.

Neil T. McKenzie, président du pieu d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, a indiqué que « ce genre d’événements est crucial pour établir des relations de confiance dans la communauté et pour soutenir les efforts de chaque groupe pour dissiper les inexactitudes et les mythes sur ses croyances ».

Le respect des diverses croyances et des contributions uniques de toutes les confessions du monde est une des caractéristiques du mormonisme. Dès les débuts de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Joseph Smith a constitué les principes de la liberté et de la tolérance religieuses : « Nous affirmons avoir le droit d'adorer le Dieu Tout-Puissant selon les inspirations de notre conscience et reconnaissons le même droit à tous les hommes : qu'ils adorent comme ils veulent, où ils veulent ou ce qu'ils veulent. » (Onzième article de foi)

Documentation supplémentaire

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.