Actualités

Des vies sauvées grâce à des universitaires mormons 

Lorsqu’ils ont commencé à étudier à l’université à l’automne dernier, certains étudiants, membres de L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, ignoraient qu’ils sauveraient des vies. Après les jeux et les diivertissements de la semaine d’accueil de l’université de Lethbridge, ils ont entendu parler de l’organisme  ‘’Partners for Life’’ (Société canadienne du sang), qui gère l’approvisionnement en sang au Canada.

Jesse Johnson, qui étudie en Neurosciences, et ses amis Justin Stanford et Mike Passey, faisaient partie des 143 étudiants mormons de leur groupe de l’Institut de religion, formé de jeunes adultes seuls âgés entre 18 et 30 ans, et de couples d’étudiants au collège ou à l’université. Ils suivent un cours de religion hebdomadaire, et qui ont décidé d’apporter leur contribution. Les étudiants de l’Institut se sont engagés à donner 130 unités de sang durant l’année universitaire et ils ont dépassé leur objectif.    

Johanna Del Rosario, représentante de  la  Société canadienne de sang à  Calgary, a déclaré : “Cela nécessite souvent plusieurs dons pour sauver un seul patient hospitalisé. Un opéré du cœur peut avoir besoin de cinq unités de sang.

Le partenariat avec les étudiants d’Institut mormons s’est étendu à Calgary. Là encore, les étudiants ont dépassé leurs objectifs de dons de sang.  Thad Mandin, instructeur d’Institut à Calgary, a fait remarquer  que la collecte de sang est vraiment un programme fait pour ces étudiants. Beaucoup d'entre eux ont fait une mission bénévole de deux ans pour l’Église à travers le monde et veulent continuer à rendre service aux autres. Del Rosario a déclaré, alors il est possible que les unités de sang données par les étudiants d’Institut de Lethbridge et de Calgary aient sauvé plus de  648 vies.”

Shamus Neeson, représentant de la Société canadienne de sang  à  Lethbridge, en Alberta, a déclaré : “J’apprécie tout ce que les étudiants mormons font pour nous.”

Mais Jesse Johnson insiste sur le fait que ‘’c’est facile de faire un don de sang''. On peut le faire à son propre rythme. Cela fait du bien de savoir que l’on possède quelque chose qui est essentiel pour la survie d’une autre personne.”

On peut donner son sang tous les 56 jours, Johnson a donc décidé que faire un don aussi souvent que possible était  l'une de ses priorités. Il a fait don de 12 unités de sang depuis son retour de mission.

Passey a mis une alarme sur son téléphone cellulaire pour se rappeler quand il doit aller faire un don.  Stanford y va aussi régulièrement; il apprécie pouvoir faire ce genre de bénévolat qui peut facilement s'insérer dans son emploi du temps chargé à l’université.

L’Institut de religion adjacent à l’université de  Lethbridge, comme d’autres Instituts de religion mormons  situés à proximité d’autres universités, prodigue des enseignements au sujet de l’Évangile de Jésus-Christ et permet aux étudiants d’avoir des activités sociales et de rendre service dans leur collectivité. Kathy Szakaly, secrétaire de l’Institut de l’université de Lethbridge, déclare : ‘’Les étudiants sont toujours à la recherche d’occasions de rendre service et, grâce au programme  ‘’Partners for Life’’ (Société canadienne du sang),  ils ont compris que le besoin de sang est immense. C’est un partenariat qui fonctionne.’

Bien que certains soient un peu réticents à donner leur sang, l’un des avantages du processus de dépistage est de détecter des problèmes de santé tels qu’une déficience en fer ou un système immunitaire défaillant, qui peuvent exister sans que le donneur en soit conscient.

Passey, qui est un donneur régulier, n’avait jamais eu l’occasion de faire des dons de sang dans sa communauté rurale, avant de venir étudier. “Je voulais donner mon sang, mais je ne savais pas ou aller le faire. Lorsque l’Institut a organisé une collecte de sang, c’était l’occasion rêvée pour moi de commencer à faire des dons.”

Étant donné que  Passey prévoit être donneur à vie, il sait que le processus de dépistage lui donnera toujours une bonne idée de son état de santé. Je vais continuer à faire des dons tant que j’en serai capable.”

L’expérience universitaire de  Jesse Johnson, Michael Passey et Justin Stanford a été enrichit grâce à leur contribution à sauver des vies.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.