Communiqué de presse

Des rassemblements interconfessionnels à Cardston et à Dartmouth unissent diverses dénominations religieuses

Établir des relations de coopération était l’objectif récent des congrégations à travers le Canada. Des membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à Cardston, en Alberta, et à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, ont organisé des rassemblements avec d’autres religions afin de mieux se connaître et de planifier d’autres activités interreligieuses.

 

Cardston, Alberta

Larry et Connie Gibb, directeurs des Affaires publiques à Cardston, ont travaillé en association avec l’Église baptiste de Cardston, l’Église de la Foi luthérienne, l’Église Unie St. Andrew et l’Église de la Mission catholique de Sainte-Thérèse afin d’organiser un dîner interreligieux.

Il y avait au programme des divertissements et des occasions pour chaque groupe religieux d’expliquer ses croyances fondamentales, d’annoncer les activités à venir et d’exprimer le respect envers ses semblables d’autres confessions.

Les membres de l’Église Unie St. Andrew ont mentionné qu’ils n’oublieront jamais que les bancs de leur chapelle ont été donnés par l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Les membres de St. Andrew ont aussi expliqué qu’ils réservent une partie de leurs réunions pour offrir des prières en faveur de personnes spécifiques. À la demande de leurs membres, ils ont prié pour Tom Hall, un membre saint des derniers jours et voisin de St. Andrew qui a le cancer.

« Être chrétien à notre époque demande une approche pragmatique », a exprimé Larry Gibb. « Il est important que nous travaillions avec les gens d’autres confessions pour poursuivre la coopération et atteindre des buts communs. »

Lors du rassemblement interreligieux, les membres de l’Église baptiste de Cardston ont parlé de la popularité de leurs camps d’été pour les jeunes, qui ont eu lieu à travers tout le sud de l’Alberta. Les membres de l’Église de la Mission catholique de Sainte-Thérèse, quant à eux, ont fait une description de la plus petite de leurs deux églises, un endroit spécial où une messe est célébrée une fois par année devant une importante foule. Les représentants de l’Église de la Foi luthérienne ont expliqué qu’ils avaient emménagé dans un bâtiment différent qui répond mieux à leurs besoins.

Brent Lybbert, président du pieu de Cardston, en Alberta, a félicité chaque groupe confessionnel pour le bon travail accompli à aider la collectivité au fil des années. Les différents groupes religieux sont engagés à travailler ensemble pour organiser la Semaine mondiale de l’harmonie interconfessionnelle qui se tiendra en février 2020 et à apporter leur soutien aux autres églises et aux événements religieux.

Dartmouth, Nouvelle-Écosse

David Evans, directeur des Affaires publiques de l’Église à Dartmouth, a travaillé en association avec l’École de théologie de l’Atlantique, le Conseil juif de l’Atlantique et l’Église luthérienne de la Résurrection afin d’organiser un sommet interreligieux, projet qui a été suggéré par Roxanne Sperry, une étudiante de troisième année à l’École de théologie de l’Atlantique et amie d’Evans.

Deux professeurs de l’École de théologie de l’Atlantique ont fait des allocutions. De plus, un groupe d’invités regroupant cinq membres ont débattu le sujet : « Approches pratiques pour être chrétien dans les temps modernes. »

« Nous voyons le Seigneur intervenir dans la vie d’individus et nous voyons les relations s’améliorer et la progression se faire, ce qui est excellent dans ces temps de division; cela nous aide à nous souvenir que nous pouvons dialoguer entre nous », a noté Evans.

Après le sommet, tous les participants ont été invités dans le hall du temple de l’Église à Halifax, en Nouvelle-Écosse, où ils ont pu poser des questions. À chacun a été remis un article de l’Église sur les temples et des exemplaires de la Bible et du Livre de Mormon.

Le groupe pense maintenant organiser une discussion sur les changements climatiques. David Evans a souligné l’importance d’une telle discussion : « Nous avons une intendance sacrée de prendre soin de ce que notre Père céleste nous a confié et de le conserver. »

Les récentes activités interconfessionnelles à Cardston et à Dartmouth représentent dans une faible proportion les nombreux efforts qui sont d’importants facteurs pour fortifier toutes les religions, les familles et les collectivités. Elder James D. Evanson, Soixante-dix d’interrégion pour le centre de l’Amérique du Nord (Sud de l’Alberta) de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, nous dit : « Le Christ nous a enseigné à nous aimer les uns les autres et spécialement à aimer notre prochain. Nous vivons le deuxième plus grand commandement en faisant preuve de respect, d’acceptation et de convivialité avec nos voisins qui ont d’autres traditions religieuses. Il y a beaucoup à gagner pour toutes les parties concernées quand nous nous assemblons avec joie pour partager nos croyances en notre Père céleste et en son fils, Jésus-Christ. Les collectivités sont fortifiées, des amitiés sont créées et les familles sont unifiées dans le but commun d’améliorer le monde dans lequel nous vivons. »

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.