Communiqué de presse

Des mormons participent à un service interconfessionnel pour la guérison et la paix

Dans un monde de tourmente et d’incertitude, les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours s’engagent à apprendre des membres d’autres religions qui souhaitent aussi un respect et une compréhension réciproques, et à s’y associer.

Un « service interconfessionnel de méditation et de solidarité pour la guérison et la paix » a eu lieu le 6 février 2017 à la Metropolitan United Church, à Toronto, à la mémoire des six musulmans tués le 29 janvier alors qu’ils priaient dans une mosquée de Québec. Des dirigeants et des représentants de plus d’une douzaine de confessions et d’organisations religieuses étaient invités, notamment l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Après la prière, pendant que le nom des victimes de la tuerie du Centre culturel islamique de Québec était lu, une chandelle était allumée à la mémoire de chacune d’entre elles. 

 


Le président du Conseil interconfessionnel de la région de Toronto (TAIC), Zul Kassamali, a lu des lettres de condoléances de son organisation et de la Conversation interreligieuse de Toronto. 

Pendant le service, une liturgie a été répétée après chacun des neuf orateurs qui appartenaient à différentes confessions religieuses, dont Chander Khanna (hindouisme), le rabbin David Seed (juidaïsme), l’imam Habeeb Alli (islam), Charles Hill (foi bahá’íe), le révérend Christ Harper (Premières Nations), le révérend Earl Smith (scientologie), le révérend Zenji Nio Acharya (bouddhisme), le Dr Jehan Bagli (zoroastrisme), et le père Damian MacPherson, (catholique romain).
Des représentants de quatre confessions, Andrew MacPherson (élève du Collège Emmanuel), Sœur MaryAnne Olekszyk (Sœurs féliciennes), la révérende Carmen Llanos (Metropolitan Community Church de Toronto) et Jim Wilson (Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours), ont lu des prières de guérison tirées du livre d’Ésaïe.

Cinq partenaires se sont associés pour mener à bien cet événement : le Conseil interconfessionnel de la région de Toronto, le Conseil canadien des Églises chrétiennes de la région métropolitaine de Toronto, le Dialogue entre juifs et chrétiens de Toronto, l’archidiocèse catholique romain de Toronto et l’Institut du dialogue interculturel de Toronto.

Accorder à chacun le privilège d’adorer Dieu selon les inspirations de sa conscience a toujours fait partie de la doctrine de l’Église. Les membres suivent les enseignements du Seigneur Jésus-Christ, le Prince de la paix, et lui rendent grâce (voir le 11e article de foi de l’Église).

« La religion, tout comme le sel, agrémente les interactions entre les étrangers, ajoute de la saveur à nos relations sociales et préserve les choses chères de notre existence commune. Être le sel de la société signifie savourer son succès. » (Pourquoi la religion est importante : le sel de la société)

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.