Communiqué de presse

Des Canadiens se joignent au Chœur du Tabernacle mormon pour chanter Le Messie de Haendel 

Dans le cadre des célébrations de Pâques, le Chœur du Tabernacle mormon et l’orchestre de Temple Square ont présenté cette année l’œuvre complète Le Messie grâce à une diffusion mondiale en direct le Vendredi saint, 25 mars 2016. 

Grâce à la transmission en direct, plusieurs communautés, groupes de musique et chorales ont joint leurs voix à celles du Chœur du Tabernacle mormon et à quatre solistes invités de l’opéra métropolitain de New York pour chanter l’oratorio Le Messie, depuis de nombreux emplacements à travers le monde. Ron Jarrett, le président de la chorale, a émis le commentaire suivant : « C’est une merveilleuse façon de célébrer la naissance, la vie et la mort et la résurrection du Christ avec tous les chrétiens du monde. »

Les membres canadiens de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ont retransmis le concert en direct dans les lieux de culte partout au pays. Notons particulièrement les événements organisés à Halifax, en Nouvelle-Écosse, à Toronto, en Ontario et à Edmonton, en Alberta.

Halifax, Nouvelle-Écosse

À Halifax, en Nouvelle-Écosse, les membres de l’Église se sont joints à d’autres groupes pour chanter Le Messie à l’Université Dalhousie. La plupart des participants connaissaient déjà la partition musicale, mais c’était la première fois qu’ils avaient l’occasion de se joindre à une chorale de 360 voix et à un orchestre symphonique de 150 musiciens.

Anna Davison, la directrice des affaires publiques de l’Église pour le pieu de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, avait invité à la présentation Margie Blundell et son époux Ernie, de Chester (Nouvelle-Écosse). Cette dernière a déclaré : « Bien que [nous] ayons été plutôt intimidés par la chorale et les solistes, nous avons été étonnés de pouvoir très bien suivre. La prochaine fois, nous chanterons à pleine voix ! »

Lesley Brechin, une agente administrative à la Foutain School of Performing Arts de l’Université Dalhousie, a fourni gratuitement la salle et a prêté des exemplaires des partitions du Messie aux participants à la présentation. Des exemplaires supplémentaires ont été prêtés par la Nova Scotia Choral Federation (Fédération néo-écossaise des chorales). Denim Arnoldson, un étudiant de l’Université Dalhousie et membre de l’Église, s’est chargé du soutien technique, et des spécialistes des affaires publiques du pieu de Dartmouth (Nouvelle-Écosse), et leurs conjoints, ont aussi offert leur concours.

Des dons en nourriture et en argent étaient recueillis par Feed Nova Scotia, un groupe de coordination situé à Halifax qui amasse et distribue de la nourriture à des banques alimentaires de la Nouvelle-Écosse.

Toronto, Ontario

Le Messie de Handel a été retransmis en direct au centre de pieu de Toronto, en Ontario, où s’étaient rassemblés 150 participants. Jim Wilson, codirecteur des affaires publiques de l’Église à Toronto, avait lancé des invitations au Toronto Area Interfaith Council (TAIC – Conseil interreligieux de la région de Toronto) et au Horizon Interfaith Communication Media Council, un organisme à but non lucratif qui représente diverses religions et confessions dans la grande région de Toronto.

Chander Khanna, un éminent dirigeant de confession hindoue de Toronto, en Ontario, et membre de longue date du TAIC, a accepté l’invitation. M. Khanna a dit de la présentation du Messie : « Ce fut une expérience merveilleuse. L’ancien Premier Ministre Ghandi [de l’Inde] a dit qu’une chose qu’il souhaitait faire avant de mourir était d’entendre le Chœur du Tabernacle mormon chanter Le Messie. »

La révérende Cynthia Scott de la Metropolitan United Church (Église Unie métropolitaine) et Ann Irving de la St. Leonard’s Anglican Church (Église anglicane St. Leonard), membre à titre individuel du TAIC, ont aussi aimé la présentation. « Je suis si heureuse d’être venue! », s’est exclamée la révérende Scott. « J’ai entendu parler de l’événement par mes collègues du Conseil interreligieux de la région de Toronto. » La révérende Irving a exprimé sa reconnaissance ainsi : « Merci de nous avoir accueillis si gentiment. »

Kullervo Hynynen, président du pieu de Toronto (Ontario); Arnold Moore, codirecteur des affaires publiques de l’Église en Ontario; et Jim Wilson, codirecteur des affaires publiques de l’Église à Toronto, étaient aussi présents.

Edmonton, Alberta

Environ 150 personnes des pieux de la région d’Edmonton se sont rassemblés au centre de pieu Bonnie Doon pour participer à la transmission en direct. Les membres de l’Église qui aiment le chant étaient encouragés à inviter leurs amis des chorales auxquelles ils appartenaient.

Eileen Bell, directrice des affaires publiques de l’Église à Edmonton, était l’organisatrice de l’événement pour la région. Elle a dit ce qui suit : « Ce fut une très belle soirée émouvante. » Elle a ajouté que plusieurs participants avaient exprimé leur enthousiasme pour le concert.

Un de ces participants, Jane Sutherland, une membre de l’Église, a déclaré : « J’ai trouvé l’expérience sublime. Entendre un tel témoignage du Sauveur a été un moment transcendant. J’étais accompagnée de mon père de 90 ans qui était debout pour entonner le chœur de l’Alléluia avec nous. Il était tout simplement emballé d’être ici. Il chante avec le Chœur du Tabernacle à la maison et maintenant il a chanté avec le Chœur du Tabernacle ici! »

 « C’était incroyable », a déclaré Cindy Suelzle, une membre de l’Église d’Edmonton. « J’ai décidé que j’écouterais Le Messie de Handel tous les ans, à Pâques. C’est dommage que nous ne l’écoutions qu’à la période de Noël. Cette œuvre a été écrite pour Pâques et elle prend vraiment fin à cette période de l’année. Pâques en est vraiment le thème principal. »

Le chœur de l’Alléluia virtuel

Plus tôt ce mois-ci, des amateurs de chorales ont été invités à se joindre au plus grand chœur de l’Alléluia virtuel du monde en téléchargeant leur enregistrement sur YouTube. Nombre de ces 2 500 soumissions sont présentées dans une vidéo comportant une chorale virtuelle mise en ligne le 13 mars.

Par Mary Chapman et Michèle Hynynen 

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.