Communiqué de presse

Le Département d'histoire de l'Église publie un nouveau livre sur la copie manuscrite de l'imprimeur du Livre de Mormon
 

Ce volume est le dernier livre publié du Projet des « Documents de Joseph »

Un nouveau volume du Projet des Documents de Joseph Smith [The Joseph Smith Papers Project] présentant le manuscrit du Livre de Mormon a été publié mardi par la Church Historian’s Press, une marque d’éditeur du Département d’histoire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Revelations and translations, Volume 3 : Le manuscrit de l’imprimeur du Livre de Mormon est la 11e publication dans la poursuite du projet de l’Église visant à mettre à la disposition du public tous les documents produits par Joseph Smith, le fondateur de l’Église, et par ses secrétaires.

 « Nous sommes heureux que des spécialistes et les membres de l’Église puissent désormais analyser et étudier ce document comme bon leur semble », a expliqué Elder Steven E. Snow, du Collège des Soixante-dix, lors d’une conférence de presse à la bibliothèque d’histoire de l’Église. « Ce qui est formidable au sujet de ce volume, et de tous ceux du Projet des documents de Joseph Smith, c’est qu’ils seront éventuellement tous en ligne et seront offerts gratuitement au public. » Elder Snow est historien, greffier et directeur du Département d’histoire de l’Église.

 « C’est réellement une contribution exceptionnelle à l’étude, à la recherche et à la compréhension de l’histoire et de la culture de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours », a affirmé pendant l’événement médiatique Robin Linkhart, la présidente des Soixante-dix de la Communauté du Christ. « Ce magnifique document en deux tomes représente des décennies de recherche sur le manuscrit de l’imprimeur. »

Le volume est produit en deux parties, chacune comprenant un livre hors format en couleurs. À chaque page du manuscrit historique correspondent des photos de haute résolution et des transcriptions avec codes de couleur. Outre les photos et les transcriptions du manuscrit, le volume contient aussi une liste des noms des secrétaires et des imprimeurs qui ont participé à la création et à l’impression de l’édition de 1830 du Livre de Mormon.

 « Des images en couleurs de haute qualité de la version la plus ancienne et la plus complète du manuscrit du Livre de Mormon procurent un accès sans précédent de ce volume aux lecteurs, un peu comme s’ils avaient l’original en main », a déclaré l’historien et greffier adjoint de l’Église, Richard E. Turley, fils.

La publication de ce volume représente une étape clé dans la collaboration de longue date entre les historiens du Département d’histoire de l’Église et la Communauté du Christ (anciennement l’Église réorganisée de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours).

« Nous sommes très heureux qu’ils se soient associés à nous dans ce projet et qu’ils aient été d’excellents intendants de ce document inestimable, a dit Elder Snow. C’est merveilleux d’avoir pu collaborer de cette façon et d’avoir pu imprimer ce volume, tout particulièrement. Je crois que les membres de nos Églises respectives le trouveront vraiment très intéressant. » L’Église a contribué à la conservation du document.

 « Je crois que cela est tout à fait remarquable », a dit Ronald E. Romig de la Communauté du Christ, et directeur du centre d’accueil des visiteurs du temple de Kirtland. « Je me souviens d’une époque où la collaboration n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui, mais cela a été réconfortant et j’en suis très reconnaissant. »

Il ajoute : « Nous éprouvons de la gratitude pour les spécialistes et le personnel qui ont travaillé au Projet des documents de Joseph Smith. Je considère plusieurs d’entre eux non seulement comme des collègues et amis, mais […] j’en suis venu à apprécier sincèrement leur contribution à préserver ce manuscrit et beaucoup d’autres documents sacrés et objets scripturaires de l’époque du Rétablissement, dans le but de les mettre à la disposition du public qui n’en aurait jamais pris connaissance autrement. »

Les Mormons considèrent le Livre de Mormon comme des Écritures et un compagnon d’étude de la Bible. Ils croient que ce livre contient les annales des anciennes civilisations de l’Amérique et qu’il est un témoignage supplémentaire de Jésus-Christ.

 

Du début d’avril jusqu’à la fin de juin 1829, Joseph Smith a dicté les textes du Livre de Mormon à partir de registres anciens. Ce premier document manuscrit qu’il a produit avec ses secrétaires est connu sous le nom de manuscrit original; sa publication verra le jour dans un autre volume du Projet des documents de Joseph Smith. Moins de 30 pour cent du manuscrit original a traversé l’épreuve du temps compte tenu des dommages causés par l’eau au 19e siècle. La Bibliothèque d’histoire de l’Église à Salt Lake City est en possession de la presque totalité du manuscrit.

Une fois le manuscrit original achevé et les services d’un imprimeur retenus, Joseph Smith a demandé qu’une seconde copie du manuscrit soit produite; cette version est connue sous le nom de manuscrit de l’imprimeur. La production de cette seconde version a permis la préservation du manuscrit original et l’acheminement de la copie à l’imprimerie d’E. B. Grandin à Palmyra, dans l’État de New York, où elle a été utilisée pour la préparation des plaques de la première impression du Livre de Mormon. Le manuscrit de l’imprimeur est éventuellement passé aux mains de la Communauté du Christ dont le siège est à Independence, au Missouri. La Communauté du Christ en a assuré la conservation pendant plus de cent ans et a autorisé qu’il soit utilisé pour la publication de ce volume. Le manuscrit de l’imprimeur est quasiment complet puisqu’il n’y manque que trois lignes du texte original.

Un article sur l’histoire de la traduction du Livre de Mormon, déjà disponible en ligne, sera publié dans le numéro d’octobre 2015 de l’Ensign, le magazine de l’Église. Tant l’introduction du nouveau volume que l’article de l’Ensign abordent les instruments que Joseph Smith a utilisés pour traduire, et ils contiennent aussi tous les deux des photos inédites d’une « pierre de voyant » que Joseph Smith a vraisemblablement utilisée pour la traduction du Livre de Mormon.

La pierre utilisée pour la traduction a souvent été décrite comme une pierre de couleur brun chocolat et de forme ovale. Cette pierre est passée des mains de Joseph Smith à son secrétaire, Oliver Cowdery, puis à la veuve d’Oliver Cowdery, Elizabeth Whitmer Cowdery, et finalement à Phineas Young. Ce dernier l’a ensuite remise à son frère, Brigham Young, le deuxième président de l’Église. Après le décès du président Young, une de ses épouses, Zina D. H. Young, a fait don de la pierre à l’Église. Outre cette pierre de voyant, des documents historiques indiquent que Joseph Smith a été en possession d’autres pierres au cours de sa vie.

L’ensemble du projet a reçu l’aval de la National Historical Publications and Records – NHPRC (Commision nationale des publications et registres historiques), une division des Archives nationales. Les Écrits de Joseph Smith font l’objet d’une revue en profondeur par des spécialistes, tant de l’Église qu’à l’extérieur de celle-ci. Quand ils seront terminés, les Documents seront constitués de plus de vingt volumes. Ils seront divisés en six séries : les journaux, les révélations et les traductions, l’histoire, les documents, les papiers administratifs et les dossiers juridiques et d’affaires. Le premier volume du projet a été publié en 2008. Pour de plus amples renseignements, consulter le site josephsmithpapers.org [en anglais].

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.