Communiqué de presse

Bonne fête du Canada!

Le 1er juillet 1867, les colonies britanniques nord-américaines de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de la province du Canada se sont unies pour former le Dominion du Canada. Les habitants de la confédération nouvellement formée étaient reconnaissants des nouveaux droits et libertés dont ils jouissaient. De nos jours, les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours du Canada affectionnent leur patrie comme tous les autres Canadiens.

 

Emily Lim, membre de l’Église et enseignante en arts et en histoire au secondaire à Toronto, explique pourquoi il est important d’enseigner l’histoire du Canada aux enfants : « Le Canada a une histoire unique de coopération entre groupes ethniques. En classe, les élèves apprennent qui sont les groupes autochtones. On leur enseigne les compromis qui ont été faits par les colons anglais et français. Les cours d’histoire et de géographie canadienne du secondaire expliquent en quoi l’immigration et la diversité culturelle ont contribué à l’économie et à la société canadienne. L’histoire du Canada est une histoire relativement calme de la collaboration entre peuples variés. »

Les Canadiens, qu’ils soient de souche ou immigrants nouvellement arrivés, savent que leur patrie est un pays où règne la liberté et où abondent les possibilités. On a demandé à un groupe de jeunes enfants de la paroisse Black Creek de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours pourquoi le Canada est un pays merveilleux. Ils ont répondu spontanément, à l’unisson : « Parce que c’est un pays libre! » Leur réponse indique que ces enfants comprennent ce qu’on leur enseigne au sujet de leur pays : la valeur de la liberté de circulation, les nombreuses possibilités, l’emploi, la liberté de religion et d’autres caractéristiques importantes qui font du Canada un pays de choix. Enseigner aux enfants les divers aspects positifs du pays où ils vivent nourrit leur patriotisme et leur permet de cultiver le désir d’apporter leur contribution à leur patrie.

Le douzième article de foi est formulé ainsi : « Nous croyons que nous devons nous soumettre aux rois, aux présidents, aux gouverneurs et aux magistrats, et que nous devons respecter, honorer et défendre la loi » (Articles de foi 1:12). Ce credo guide la vie des membres de l’Église dans leur propre collectivité et leur permet d’assumer la responsabilité d’aider leurs semblables et de vivre paisiblement tout en respectant la diversité qu’offre le Canada.

Le jour de la fête du Canada, la fierté nationale s’affiche et l’événement est célébré avec enthousiasme. Les célébrations varient selon les familles et les traditions. Helen Harrison, d’Etobicoke en Ontario, a hâte d’assister aux feux d’artifice à Centennial Park en compagnie de son mari, Bob. Originaire de la Jamaïque, Harrison se dit reconnaissante « d’être entourée par la beauté et la liberté de ce pays », de vivre près de sa famille et d’être en mesure de se déplacer où bon lui semble. Elle témoigne d’un patriotisme ardent et se réjouit à l’idée de célébrer le 152e anniversaire du Canada.

Partout au pays, des activités sont organisées pour souligner la fête du Canada, notamment plusieurs feux d’artifice à Toronto; un grand Festival de côtes levées organisées par le Club Rotary d’Etobicoke, en Ontario; un petit déjeuner aux crêpes à Langley, en Colombie-Britannique; l’entrée gratuite au National Music Centre de Calgary, en Alberta; et la Course et la marche de la fête du Canada au parc Wascana à Regina, en Saskatchewan.

Elder James E. Evanson, soixante-dix d’interrégion de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, relate ce qui suit : « La famille Evanson est arrivée à Taber, en Alberta, alors que cette ville était connue sous le nom de "CP Rail Tank 77", au début des années 1900. Depuis ce temps, le Canada est notre terre d’adoption. Nous sommes une nation patriotique qui aime ce pays. Joseph Fielding Smith (1876–1972), ancien président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a dit un jour que la foi religieuse contribue à faire de nous de bons citoyens et « qu’elle fait naître les sentiments patriotiques [des gens] envers [leur] nation et leur pays (cité par John H. Vandenberg, Discours à BYU, 4 mars 1973). Je crois que cela est vrai. Notre foi en Dieu fait grandir notre amour pour nos concitoyens canadiens.Comme c’est la coutume lors de la fête du Canada, notre famille se rassemblera pour profiter des activités de plein air, préparer un barbecue ou griller des hot-dogs, participer aux festivités dans la collectivité et veiller tard pour assister aux feux d’artifice. Nous allons fêter la liberté dont nous jouissons dans ce beau pays et nous réjouir dans la "terre de nos aïeux". »

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.