Thème

Baptême pour les morts

Jésus-Christ a enseigné que « si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu » (Jean 3:5). Le baptême par procuration est offert librement à tous ceux qui sont décédés sans avoir obtenu cette ordonnance. Selon la doctrine de l’Église, les défunts dans l’au-delà sont tout à fait libres d’accepter ou de rejeter un tel baptême : l’ordonnance est offerte librement et doit être reçue de la même façon. Cette ordonnance ne fait pas des personnes décédées des membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ou des « mormons » et leurs noms ne sont pas ajoutés à la liste de membres de l’Église. En fait, il n’y a aucun changement dans la religion ni dans l’héritage de la personne décédée ou de ses descendants. La notion de conversion forcée est tout à fait contraire à la doctrine de l’Église.

La doctrine du baptême pour les morts n’est certes pas nouvelle. Paul en fait mention dans le Nouveau Testament (voir 1 Corinthiens 15:29), et elle était pratiquée parmi les premiers chrétiens. Dans le cadre d’un rétablissement du christianisme du Nouveau Testament, les saints des derniers jours poursuivent cette pratique. On enseigne à tous les membres de l’Église à soumettre uniquement les noms de leurs propres ancêtres décédés pour le baptême par procuration, à titre d’offrande d’amour familial pour leurs proches. Les baptêmes pour les morts sont accomplis seulement dans les temples.

 

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.