Communiqué de presse

Le code de santé mormon influence l’interdiction de la vente d’alcool à Cardston

La ville de Cardston en Alberta a fait la manchette à l’échelle nationale cette semaine quand les résidents ont voté avec une écrasante majorité contre la vente d’alcool dans les limites de la ville.

Cardston, située à 240 kilomètres au sud de Calgary, est une ville de 3500 habitants fondée en 1887 par des colonisateurs mormons et est, depuis plus d’un siècle, une ville « sans alcool ». Comme la majorité des résidents de Cardston sont membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, les médias ont rapidement souligné que les mesures de santé des Saints des Derniers Jours ont constitué un facteur déterminant dans cette décision.

Des représentants de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se font souvent demander si l’Église est en train de devenir ou deviendra plus affiliée au « courant moderne » avec le temps.

Si l’expression « courant moderne » veut dire que les Saints des Derniers Jours sont perçus de manière croissante en tant que contributeurs, prenant une part active et importante dans la société, alors naturellement la réponse est oui. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, fondée en 1830 avec alors seulement six membres, compte maintenant plus de 190 000 membres au Canada et plus de 15 millions à l’échelle mondiale.

Bien qu’étant respectueux des divergences d’opinion de membres d’autres confessions religieuses et tout en étant neutres sur le plan politique, les dirigeants de l’Église souhaitent qu’il n’y ait aucune ambiguïté quant aux croyances qui définissent les Saints des Derniers Jours.

Si, toutefois, l’expression « courant moderne » dépeint l’Église comme une entité perdant le caractère distinctif des croyances qui sont au cœur de son message, la réponse est différente. Bien qu’étant respectueux des points de vue divergents des personnes appartenant à d’autres confessions et tout en étant politiquement neutres, les dirigeants de l’Église veulent être clairs à propos des croyances qui définissent les Saints des Derniers Jours.

Les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours sont reconnus pour leur mode de vie sain. Un code de santé pour l’Église a été originellement écrit en 1833 par le président Joseph Smith qui l’a présenté aux premiers membres comme une révélation de Dieu. Aujourd’hui les Saints des Derniers Jours se réfèrent à ces lignes directrices comme étant « la Parole de sagesse » (Doctrine et Alliances 89).

L’abstinence d’alcool parmi les dénominations religieuses n’est pas unique aux Saints des Derniers Jours. Toutefois, l’abstinence de la consommation d’alcool n’est pas la seule habitude qu’encourage la Parole de sagesse. Cette dernière résume aussi les aliments qui sont sains pour le corps humain et les substances qui lui sont néfastes. Par conséquent, l’alcool, le tabac, le thé et le café sont interdits à cause de leurs effets nuisibles et de dépendance. « Les herbes salutaires », de même que les fruits et les grains, sont précisément recommandés. La viande doit être utilisée avec parcimonie. L’Église considère aussi la mauvaise utilisation des drogues – illégales, légales, prescrites ou contrôlées – comme une violation du code de santé.

La mairesse de Cardston, Maggie Kronen, dit que, quoiqu’elle ne soit pas surprise du résultat du vote, « il est vraiment difficile de déterminer ce qui motive les gens d’une manière ou d’une autre, mais je suis certaine que leur foi et leurs valeurs ont influencé leur décision ».

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.