Nouvelles Histoire

Des mormons partagent des croyances communes à une conférence sur les religions du monde

Des représentants de cinq religions du monde ont participé à une conférence intitulée « Room for Faith/Religion in Society » (Faisons place à la foi/La religion dans la société), qui était organisée par la communauté Ahmadiyya Muslim Jama’at à la mosquée Baitur Rahman, à Delta en Colombie-Britannique, le 27 novembre 2016. L’événement était organisé en collaboration avec l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Scott Hamilton, député à l’Assemblée législative pour la circonscription de Delta-Nord était le modérateur de l’événement. Il a souligné à quel point les cinq religions représentées avaient beaucoup en commun malgré leurs Écritures diverses.

 

Un tilawat (récitation) du Coran a été fait par Usman Malik, suivi de sa traduction en anglais.

En plus de transmettre les salutations de la communauté du temple hindou, Mahant Purshottam Das a abordé des questions que se posent les croyants, telles que : Que faisons-nous ici? D’où venons-nous? Où allons-nous? Les hindous apprennent que ceux qui « se trouvent » le font en aidant les autres. Il a rappelé aux auditeurs que nous venons tous de la même particule de lumière, et que tous ont cette même lumière à l’intérieur d’eux-mêmes.

Le représentant de la plus ancienne société sikhe en Amérique du Nord, Gyani Harminder Pal Singh, a expliqué que le terme « sikh » signifie « étudiant » et que le sikhisme gravite autour de Gourou Nanak, qui a enseigné qu’il n’y a qu’un seul Dieu immortel et Créateur qui est la « lumière » dans toutes ses créations. M. Singh a rappelé aux auditeurs que servir dans la société, c’est servir Dieu, et que ce sont les actions qui comptent, pas seulement les paroles.

Laura Duhan Kaplan, rabbin d’une communauté juive locale, a raconté l’histoire de la tour de Babel dans le livre de la Genèse. Elle a expliqué qu’une partie de la sagesse de cette histoire est qu’ensemble nous pouvons atteindre des buts célestes, mais qu’en raison de certaines tensions qui existent entre des communautés ethniques, atteindre l’unité exigera un certain travail. Elle croit que les communautés religieuses peuvent conduire à plus de tolérance, d’accueil et de compromis.

L’évêque mormon John Roeder a récité le 11e article de foi de l’Église. Il a expliqué que « nous avons besoin de la liberté pour partager nos croyances et que nous voulons être libres de vivre selon notre foi ». L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours enseigne que, à la différence de notre naissance physique, « naître de nouveau » est un processus, et non pas un simple événement, et que s’engager dans ce processus est le but central de la mortalité. « La foi sans les œuvres est dénuée de sens », a dit l’évêque Roeder, avant d’ajouter : « Nous sommes responsables devant Dieu de nos choix durant cette vie. Nous avons besoin de construire des ponts [avec les autres religions] plutôt que des murs et, en tant que communautés religieuses, nous devons nous écouter mutuellement et trouver un terrain d’entente. »

Le guide spirituel d’Ahmadiyyan, l’imam Taha Syed, a rappelé à tous que Dieu existe réellement et qu’il écoute, et que les Ahmadiyyans reconnaissent la valeur de toutes les religions – que nous devons avoir foi en quelque chose, parce que nous avons la preuve que cela fonctionne. L’imam a partagé une réflexion selon laquelle, lorsqu’il n’y a pas de concept de Dieu, un vide s’installe et ce vide est ensuite rempli par l’ego. Il a affirmé que nous devons travailler ensemble afin de protéger nos religions et d’incarner la paix à tous les niveaux de la société.

M. Naeem Lakhan, président du chapitre d’Ahmadiyya Muslim Jama’at de la région métropolitaine de Vancouver, a remercié tous ceux qui ont participé à la conférence, après quoi l’on a demandé à toute l’assemblée de s’unir en une prière de clôture silencieuse.

La conférence s’est terminée par un repas offert par les membres de la communauté Ahmadiyya Muslim Jama’at.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.

Télécharger des photos »