Communiqué de presse

Les mormons invités à partager le lieu sacré de l’hôpital local

Le Canada est reconnu pour être une mosaïque de plusieurs cultures, appartenances ethniques et religions. Sous la direction de Derek Koch, praticien de la santé spirituelle (autrefois connu comme aumônier de l’hôpital) à l’hôpital général de Kelowna en Colombie-Britannique, des représentants de 11 groupes religieux différents, notamment l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, se sont consultés sur des façons de rénover la chapelle de l’hôpital afin de créer un environnement accueillant pour tous.

Gordon Oliver, directeur des affaires publiques du pieu de Vernon, en Colombie-Britannique, représentait l’Église lors de la planification de l'emplacement de la nouvelle chapelle. Il dit : « Ce fut extraordinaire de travailler avec les divers groupes religieux, dont les communautés autochtone, bahá’íe, bouddhiste, le Centre de vie spirituelle, des chrétiens, des juifs, des musulmans, des païens, des catholiques romains et des sikhs, et de [membres de] l’Église. Les discussions étaient toujours respectueuses, empreintes d’amour et accommodantes. »

 

La chapelle rénovée s’appelle maintenant le Lieu sacré et répond aux besoins de toutes les religions. Il n’y a pas de symboles religieux visibles dans la salle, mais l’on fournit à chaque groupe religieux de l’espace de rangement pour entreposer des textes religieux, des outils et des symboles. La salle est ouverte 24 heures par jour durant toute l’année, et tout le monde y est bienvenu. Elle peut être réservée pour des services, mais est généralement ouverte et disponible.

Le rabbin Shmuly Hecht du Centre Chabad Okanagan pour la vie et l’apprentissage juif était aussi heureux de voir que tous les groupes religieux travaillent ensemble de cette manière. Il dit : « N’importe qui dans la communauté peut venir [dans le Lieu sacré] en tant qu’individu, ouvrir le placard et trouver les Écritures de sa religion qui apportent la guérison, le réconfort, la consolation, qui donnent un sens et un but à ce qu'ils vivent, et qui peut les encourager et leur donner une nouvelle vie, une nouvelle vigueur, afin qu'ils puissent continuer et devenir plus forts, peu importe les circonstances. »

« Pour les membres de l’Église, le Lieu sacré peut être utilisé pour donner des bénédictions de la prêtrise, pour l’enseignement au foyer ou les visites d'instructrices visiteuses, pour que les dirigeants de la prêtrise rencontrent les individus et les familles, pour distribuer l’ordonnance de la Sainte-Cène aux patients de l’hôpital, ou pour que les familles se réunissent et célèbrent, prient, méditent, lisent, discutent, se consultent ou entreprennent le processus de deuil. »

Oliver explique : « Quelque chose s’est produit durant le temps passé à travailler ensemble qui nous a unis en tant que groupe. » « J’ai observé un dirigeant musulman serrer avec compassion la main d’une dirigeante bahá’íe, un adorateur païen complimenter la prière d’un dirigeant autochtone, un évêque catholique féliciter chaleureusement un dirigeant sikh et un mormon recevoir une étreinte d’un rabbin juif. »

Chaque groupe religieux a eu l'occasion d’offrir une bénédiction ou de prononcer quelques paroles lors de la grande cérémonie d’ouverture le 17 février 2017, à l’hôpital général de Kelowna. « D’une manière unique, la cérémonie a réuni tous les groupes religieux rassemblés autour d’une cause unifiée, chacun appelant l’autre « frère » ou « sœur » à la fin », a ajouté Oliver.

Oliver a déclaré : « Nous trouvons de la force dans notre diversité, dans le respect de nos différences et avons hâte de nous rencontrer de nouveau. » « Travailler aux affaires publiques n’est pas un travail; cela consiste à aimer son frère. Je n’avais jamais reçu une étreinte d’un rabbin avant. »

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.

Télécharger des photos »