Les mormons canadiens souhaitent un joyeux 90e anniversaire au président Monson

Les mormons canadiens souhaitent un joyeux 90e anniversaire au président Monson

Communiqué de presse

Les mormons canadiens offrent leurs meilleurs vœux à Thomas S. Monson, président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, alors qu’il célèbrera son 90e anniversaire le 21 août.

Le président Monson parle souvent de ses expériences lorsqu’il présidait la mission canadienne de l’Église (dont le siège se trouvait à Toronto, en Ontario), de 1959 à 1962 ainsi que de nombreux membres de l’Église, amis et missionnaires qu’il a connus durant sa mission.

Le président Monson a beaucoup contribué à la croissance de l’Église dans l’est du Canada. Il prodiguait constamment des encouragements, de l’enthousiasme et de l’inspiration aux missionnaires qui ont servi dans la mission canadienne. Le premier pieu dans l’est du Canada – le pieu de Toronto, en Ontario, aussi le 300e pieu de l’Église – fut créé en août 1960 sous sa direction inspirée. Il ouvrit de façon permanente le service missionnaire aux francophones du Québec en assignant six missionnaires parlant le français au Québec en 1961.

 

Everett Pallin, conseiller du président Monson dans la présidence de mission, dit : « (Il) était exactement ce dont les saints de Toronto avaient besoin pour les aider à devenir un pieu. Le leadership et la loyauté du président Monson furent les facteurs motivants qui encouragèrent les membres locaux à édifier Sion ici, plutôt que de déménager dans des lieux lointains. Le président Monson nous dévoila la vision que nous pouvions vivre ici dans notre « jardin d’Éden », en Ontario, avec le programme complet de l’Église. »

Pallin se souvient particulièrement d’une expérience particulière qu’il a eue avec le président Monson : Pallin dit au président Monson qu’il avait fourni à une certaine famille de l’aide financière, parce qu’ils étaient coincés et dépourvus de fonds. Le président Monson exprima du soutien pour les gestes de Pallin et dit : « Lorsque je me tiendrai à la barre du jugement du ciel et donnerai le récit de mes actions, s’il se trouve une quelconque erreur dans mes jugements, je veux qu’ils soient du côté de la miséricorde plutôt que du côté de la justice. »

En 1979 le président Monson visita le Canada et consacra le centre du pieu  d’Hamilton. Kenneth Shoesmith, l’évêque actuel de la paroisse d’Hamilton relate que le président Monson donnait une description du programme pour la prochaine réunion de consécration. Il le regarda et demanda au président de pieu Malcom Warner qui avait créé le programme. Lorsqu’il apprit que c’était Kenneth Shoesmith, le président Monson dit : « Kenneth, vous obtenez un A! » Ce ne fut qu’après que Shoesmith regarda le programme et instantanément vit une erreur qu’il n’avait pas décelée précédemment. Il savait que le président Monson devait l’avoir vue, mais il ne l’avait pas soulignée ni mentionnée. Ce simple incident indique la manière dont le président Monson traite les autres – il édifie les gens.

Avec les ans, la vision du président Monson de la croissance de l’Église dans l’est du Canada s’est continuellement accomplie alors que l’adhésion des membres en Ontario et au Québec est passée de 5 000 membres en 1960 à plus de 64 000 membres aujourd’hui.

En tant qu’avocat pour l’édification de l’Église au Canada, le président Monson a encouragé la construction de temples à travers le Canada. Il a participé à la consécration du temple de Toronto, en Ontario, en août 1990 et du temple de Montréal, au Québec, en juin 2000 et à la reconsécration du temple de Cardston, en Alberta, en juin 1991. Il consacra aussi le temple de Vancouver, en Colombie Britannique, en mai 2010 et celui de Calgary, en Alberta, en octobre 2012.

Le président Monson a enseigné qu’ « En passant les portes du temple, nous abandonnons les distractions et le chaos du monde. À l’intérieur de ce sanctuaire, nous trouvons ordre et beauté. Il y a du repos pour notre âme et un répit des soucis de notre vie. » (« Les bénédictions du temple », conférence générale d’avril 2015)

Le président Monson est aimé des saints des derniers jours inébranlables qu’il a servis fidèlement à travers le Canada et qui lui souhaitent un joyeux 90e anniversaire.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.