Les célébrations du 150e le jour de la fête du Canada – D’un océan à l’autre

Les célébrations du 150e le jour de la fête du Canada – D’un océan à l’autre

Nouvelles Histoire

Le 150e anniversaire du Canada est l’occasion de tirer des leçons de sagesse du passé et de nourrir l’espoir pour l’avenir. En parlant de cet événement, le gouverneur général du Canada, David Johnston, a lancé un défi aux Canadiens : celui d’envisager un monde meilleur. Il a imaginé un Canada de l’avenir rempli d’esprits plus vifs et de cœurs plus doux. Ces notions mêmes sont conformes aux doctrines fondamentales de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Les membres de l’Église vivant au Canada s’efforcent de faire grandir leur foi, d’accroître leur savoir et de servir avec gentillesse.

La devise du Canada est a mari usque ad mare – d’un océan à l’autre. Le Canada est un vaste pays de régions et de climats divers, de merveilles naturelles et de beauté.

C’est un pays où de braves et courageux Canadiens ont servi leur pays dans les forces armées, où plusieurs sont morts sur le champ de bataille en luttant pour la liberté, y compris la liberté de religion, et la paix.

C’est un pays où un jeune homme, Terry Fox, a plongé sa jambe artificielle dans la mer à St. John’s, à Terre-Neuve, et a entrepris en 1980 un marathon de l’espoir d’un bout à l’autre du pays.

C’est un pays où le véritable espoir, centré sur l’Évangile de Jésus-Christ, a été prêché pour la toute première fois en Ontario en 1830 par des missionnaires, Joseph Smith, père, et son fils Don Carlos.

C’est un pays où William et Mari Copley se sont installés en 1875 sur les rives de la mer à l’ouest. Ils étaient les premiers membres de l’Église en Colombie-Britannique. Là, ils ont attendu avec espoir l’arrivée de nouveaux membres, plus de 25 ans plus tard.

C’est un pays où les saints installés dans le sud de l’Alberta ont terminé la construction d’un temple en 1923, comme preuve tangible de leur espoir en une gloire éternelle.

La devise latine du Canada fait référence au Psaume 72:8, dans lequel David proclame que le Seigneur « dominera[it] d’une mer à l’autre ». Dans une perspective d’avenir, les saints des derniers jours du Canada peuvent assurer sa domination continue sur cette nation bénie. Quoiqu’en petit nombre, pas même 1 % de la population du Canada, les saints des derniers jours ont foi dans la promesse du Seigneur qu’il va « montrer [sa] sagesse par les choses faibles de la terre ». Tous les efforts de bienveillante inclusion, tous les gestes de réconciliation, et toute voix s’élevant contre la haine et la discrimination répandent l’amour du Christ et réaffirment que le Canada est né d’une race fière.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.