La liberté de religion est inhérente aux croyances des saints des derniers jours

La liberté de religion est inhérente aux croyances des saints des derniers jours

Communiqué de presse

Tous devraient avoir le privilège d’adorer Dieu selon les inspirations de leur propre conscience — comme ils veulent, où ils veulent ou ce qu’ils veulent. C’est une croyance bien ancrée et l’un des principes de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (voir le onzième article de foi de l’Église).

Eileen Bell, animatrice radio professionnelle et directrice des affaires publiques de l’Église à Edmonton en Alberta, fait partie du comité organisateur de l’Interfaith Religious Freedom Community Conversation (Dialogue interconfessionnel de la communauté sur la liberté religieuse) qui aura lieu le 18 mars 2017. Tous sont conviés au 9010, 85e Rue N. W., dans l’un des bâtiments de l’Église à Edmonton.

 

 « Des musulmans, des juifs, des chrétiens et d’autres confessions discuteront des moyens de soutenir tous les enfants de Dieu et du droit de pratiquer notre culte et d’exprimer nos croyances, droits qui nous sont garantis par la loi », explique Bell.

 « Les groupes religieux dans le monde d’aujourd’hui font face à une vive opposition à bien des égards — certains problèmes sont plus sérieux que d’autres. En servant ensemble en considération du bien commun, nous apprenons à mieux nous connaître. Nous bénéficions tous de la richesse des différentes religions que nous accueillons. Nous découvrons que les différences peuvent nous renforcer plutôt que nous diviser », poursuit-elle.

La liberté de nous assembler et de pratiquer le culte que nous choisissons est un droit protégé constitutionnellement par l’article 2 de la Charte canadienne des droits et libertés.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.