Communiqué de presse

La fête des Mères au Canada

À l’occasion de la fête des Mères, des membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, de même que d’autres citoyens du pays, s'attarderont sur la signification de la maternité. En 1995, la Première Présidence de l’Église a publié un document intitulé La famille : déclaration au monde, qui dit : « Tous les êtres humains, hommes et femmes, sont créés à l’image de Dieu. Chacun est un fils ou une fille d’esprit aimé de parents célestes. »

L’idée de l’existence de parents célestes et de notre relation avec eux est profondément ancrée dans les enseignements et les programmes de l’Église. L’essai intitulé Mère céleste de la rubrique « Sujets de l’Évangile » de l’Église enseigne que « l’existence d’une Mère céleste est une croyance propre et chère aux saints des derniers jours ».

 

Eliza R. Snow, la deuxième présidente générale de la Société de Secours, l’organisation des femmes de l’Église, a écrit un poème intitulé Ô mon Père. Dans celui-ci, elle pose la question — et y répond : « Es-tu seul en ta demeure? Non, la vérité me dit, la raison en moi confirme que j’ai une mère aussi. »

Elder M. Russell Ballard du Collège des douze apôtres a enseigné : « L’amour de nos parents célestes et le souci qu’ils se font pour nous perdurent à ce jour » (Our Search for Happiness, 1993, p. 70).

La fête des Mères est l’occasion de célébrer la maternité. Pour plusieurs, cette journée rappelle de joyeux souvenirs d’enfance vécue dans un foyer rempli d’amour. C’est un jour pour souligner ces souvenirs et notre relation avec les mères.

Catherine Jarvis, une membre de l’Église de Montréal, au Québec, explique : « La fête des Mères est pour moi le moment de réfléchir aux nombreuses femmes merveilleuses, y compris ma chère mère, qui m’ont aidée et m’ont soutenue. Je suis émerveillée juste à penser aux nombreux sacrifices et aux gestes d’amour de ces mères envers moi. »

Pour d’autres, les sentiments entourant la fête des Mères sont profonds et complexes. Certaines mères passent cette journée joyeusement, entourées de leurs enfants, tandis que d’autres se sentent écrasées par des sentiments d’échec et de faiblesse.

Janell Gehmlich, de Montréal au Québec, « mère » et mentore de la branche pour jeunes adultes célibataires de St-Laurent, et blogueuse pour Childless Mormon Support (Soutien aux mormones sans enfant), nous rappelle de « nous souvenir de celles qui pleurent la perte d’un enfant et de leur exprimer notre amour, de celles qui n’ont pas d’enfant à bercer alors qu’elles le souhaiteraient, qui ont perdu leur mère trop tôt ou qui n’ont jamais connus l’étreinte d’une mère aimante ». La fête des Mères est l’occasion de célébrer les mères mais aussi de tendre la main à ceux qui ont besoin d’amour et de soutien.

Les enseignements de Jésus-Christ offrent espoir et paix. Jésus-Christ a enseigné que toutes les femmes, peu importe leur état civil ou leurs circonstances familiales, peuvent acquérir les qualités inhérentes à la maternité. Lors de la création, Ève a reçu le nom de « mère de tous les vivants » (Genèse 3:20), quoiqu’elle n’eût pas à ce moment-là encore porté d’enfants. La maternité est plus qu’un acte ou le choix d’un style de vie; c’est une description de la personnalité.

Lorsque le Christ ressuscité revint sur terre, il se présenta en utilisant la métaphore d’une mère poule. Il se lamenta en disant : « Combien de fois ai-je voulu vous rassembler, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes. » (3 Néphi 10:5). En cela, il donne l’exemple de la véritable signification de l’amour maternel.

Nous pouvons toutes offrir un refuge et la sécurité. Nous pouvons toutes rassembler ceux qui sont perdus et effrayés. Nous pouvons toutes tendre la main dans un esprit d’amour et d’amitié. Nous pouvons toutes être dans ce sens des mères. Puissions-nous souligner les attributs chrétiens de compassion et d’amour à la fête des Mères.

Par Janine Thompson

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.

Télécharger des photos »