L’Action de grâce — Un moment pour contempler nos abondantes bénédictions

L’Action de grâce — Un moment pour contempler nos abondantes bénédictions

Communiqué de presse

Récemment, les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se sont joints aux autres Canadiens pour célébrer l’Action de grâce.

L’Action de grâce au Canada est une célébration plutôt unique. Quoiqu’elle porte le même nom que la fête observée aux États-Unis en novembre, l’Action de grâce canadienne est soulignée en octobre. Les fêtes autochtones célébrant les récoltes d’automne ont précédé de beaucoup la colonisation européenne, et la première « action de grâce » d’origine européenne au Canada a été célébrée par Sir Martin Frobisher et son équipe d’expédition en 1578, après qu’ils eurent accosté en toute sécurité à Terre-Neuve.

 

Un des cantiques préférés de plusieurs mormons et de membres d’autres confessions chrétiennes est « Pour la terre et sa beauté » (cantique #43), dans lequel la beauté de la création terrestre, la vie humaine et l’amitié sont prônées dans des louanges de reconnaissance. Étant donné les bouleversements dont nous avons été témoins récemment – à la fois en matière de désastres naturels dévastateurs et de tragédie humaine – l’Action de grâce et le temps d’arrêt qu’elle procure pour méditer sur les bénédictions dont nous sommes comblés semblent particulièrement opportuns.

Lorsqu’on lui a demandé ce que l’Action de grâce signifiait pour elle, Rebecca Smith, une membre de l’Église d’Edmonton, en Alberta, a souligné qu’elle aimait cette célébration parce qu’elle lui permet de passer du temps avec les membres de sa famille et de se concentrer sur l’impact positif qu’ils ont dans sa vie.

Evelyn Smith, une membre de l’Église de Shawnigan Lake, en Colombie-Britannique, souligne l’occasion que l’Action de grâce représente pour elle de méditer sur l’abondance de bénédictions, à la fois de la terre et autrement, avant qu’un long et sombre hiver ne s’installe.

Lorsqu’on a interrogé Susan Fraser, une membre de l’Église de Langley, en Colombie-Britannique, sur la signification de l’Action de grâce dans sa vie, elle a parlé de l’importance des traditions et du temps paisible passé en famille et entre amis pour réfléchir à ses bénédictions. « Ma mère disait toujours : "Dépêchons-nous de manger afin de pouvoir nous amuser!" » C’est toujours mon leitmotiv aujourd’hui. Je fais beaucoup d’efforts pour garder ces traditions vivantes et pour être en compagnie d’autant de membres de la famille et d’amis que possible. »

Elder Robert D. Hales, membre du Collège des douze apôtres de l’Église récemment décédé, a enseigné : « De manière discrète, les expressions et les sentiments de gratitude ont un remarquable effet de purification et de guérison. La gratitude est une source de joie pour la personne qui donne comme pour la personne qui reçoit » (« Reconnaissant à Dieu de sa bonté », conférence générale d’avril 1992, L’Étoile, p. 73).

Par Samantha Smith-Bird

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.