Communiqué de presse

Des mormons canadiens enregistrent des kilomètres et des souvenirs pour rendre service

Pourquoi donc certains membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours voyagent-ils des milliers de kilomètres, à leurs frais, pour donner de leur temps, de leurs talents et de leur énergie à servir des étrangers?

Thomas S. Monson, président de l’Église, l’a expliqué ainsi : « Je crois que le Sauveur nous dit qu’à moins que nous nous perdions dans le service, notre vie ne sert pas à grand-chose. Les gens qui ne vivent que pour eux-mêmes finissent par se dessécher et, au sens figuré, perdre leur vie, tandis que ceux qui se perdent au service d’autrui progressent et s’épanouissent, et en fait sauvent leur vie. » (« Qu’ai-je fait aujourd’hui pour quelqu’un? », conférence générale d’octobre 2009).

 

Les récits suivants font état des services rendus par des membres de l’Église au cours de l’année 2016. Les donateurs, autant que les destinataires, en ont profité.

______________________________

Le 1er décembre, Michael et Kimberly Potter d’Edmonton, en Alberta, se sont engagés dans la campagne de l’Église « Éclairez le monde » en enseignant le service à leurs deux plus jeunes enfants et en faisant ce que Jésus aurait fait.

Leur premier arrêt a été les Services d’aide d’urgence d’Edmonton, qui fournissent de l’aide aux réfugiés. Ils se sont ensuite rendus à un refuge local pour les sans-abris, où ils ont donné de la nourriture à des personnes attendant à l’extérieur à -27 °C. Leur destination finale a été la banque alimentaire locale afin de démontrer leur appréciation envers ceux qui contribuent à nourrir les affamés.

______________________________

Les mormones Barbara Norell, d’Hamilton en Ontario, et sa fille, Tia Arcaro, ont parcouru 3 400 kilomètres en avion jusqu’au Salvador, en juin, afin de travailler avec d’autres bénévoles de Youth With a Mission, un organisme qui construit des maisons pour les sans-abris et qui offre un programme alimentaire et des classes d’anglais pour les enfants de la communauté.

« Ces gens ont si peu et sont si reconnaissants pour chaque geste de bonté », a dit Norell. Arcaro était revenue d’Allemagne et de Turquie plus tôt cette année, où elle avait fait du bénévolat dans des camps de réfugiés.

______________________________

Les missionnaires à plein temps de l’Église ont utilisé un moyen innovateur pour offrir simultanément leurs services gratuitement et partager l’Évangile à Hamilton, en Ontario, et dans les environs. Ils ont recours à des annonces classées « sans frais » en ligne, et ont obtenu en retour un texte, un appel ou un courriel presque quotidiennement.

Une requête a exigé les efforts combinés de huit missionnaires pour soulever et placer un toit de 1 000 livres sur un cabanon, avant qu’ils s’aperçoivent que le toit avait été mis à l’envers! Après avoir retiré laborieusement le toit et l’avoir retourné et repositionné, les missionnaires ont eu la récompense d’être invités, par la famille reconnaissante, à partager le lunch.

______________________________

En juillet, Amber Kosubovich, présidente de la Société de Secours de l’Église d’Hamilton en Ontario, et sa fille Natalya, ont parcouru 5 000 kilomètres en avion, jusqu’en Équateur, pour travailler avec d’autres bénévoles de Medical Ministry International, une organisation chrétienne non confessionnelle offrant de la compassion et des soins de santé à ceux qui sont dans le besoin dans le monde. Durant leur voyage de 10 jours, Amber a fourni des services de physiothérapie professionnels à 145 personnes, et Natalya a donné 50 traitements au fluorure à des enfants. Elle a aussi expliqué des exercices prescrits par sa mère et contribué à organiser des cliniques mobiles.

C’était la troisième mission humanitaire d’Amber en Amérique du Sud. Elle a exprimé sa gratitude d’avoir l’occasion de fournir des services pratiques aux moins bien nantis et d’être en mesure de partager cette expérience avec sa fille.

En réponse à la campagne de l’Église visant à fournir de l’aide et du soutien aux nouveaux groupes de réfugiés (« J’étais étranger »), un projet a été lancé par les jeunes filles (de 12 à 18 ans) de l’Église de Brampton en Ontario, en partenariat avec le Centre de réfugiés Christie de Toronto. Ce projet consistait à assembler des trousses contenant des articles indispensables. L’enthousiasme a été contagieux et a amené certains membres de l’Église à acheter de nouveaux chariots qui ont été remplis d’articles ménagers pour les familles. Tous les dons ont été livrés par les jeunes filles et les jeunes gens de l’Église en août dernier.

______________________________

La Société interconfessionnelle de la banque alimentaire de Calgary, en Alberta, a reçu des dons en argent et de la nourriture de la part de plus de 300 invités qui participaient à un Concert de bienfaisance gratuit à l’occasion de Noël. Ce concert mettait en vedette Amo Cantare (un chœur de chanteurs mormons), des chœurs d’enfants et le Draper Family Handbell Choir.

Depuis huit ans, des missionnaires mormons aident des résidents de Churchville, en Ontario, à nettoyer un cimetière de pionniers. C’est à cet endroit, en 1837, que le prophète Joseph Smith a enseigné l’Évangile rétabli de Jésus-Christ et où environ 100 résidents sont devenus membres de l’Église. Un missionnaire a fait la remarque suivante : « C’était un privilège de s’occuper des tombes de ceux qui, selon toute vraisemblance, ont entendu Joseph Smith prêcher l’Évangile. »

« Dieu répond souvent aux besoins des autres par l’intermédiaire de nos petits actes de service » (Enseignements des présidents de l’Église : Spencer W. Kimball, p. 89-98).

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.

Télécharger des photos »